Si l’on a tendance à se tourner de préférence vers l’immobilier neuf, l’ancien n’a pas pour autant perdu la cote. Si vous hésitez encore, voici les avantages à choisir ce type d’investissement.

Bien immobilier ancien : définition

On catégorise un bien immobilier dans « l’ancien », qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison :

  • Lorsqu’il a déjà appartenu à un premier propriétaire ;
  • Qu’il a déjà fait l’objet d’un premier transfert de propriété (mutation) ;
  • Dont les travaux ont été achevés plus de 5 ans auparavant ;
  • Qu’il a déjà été utilisé ou alors il est en cours d’utilisation.

Pourquoi acheter dans l’ancien ?

En achetant un bien immobilier qui répond aux critères mentionnés ci-dessus, vous cumulerez les avantages :

Contrairement à un bien en cours de construction (VEFA), le bien ancien peut être visité à tout moment. Ainsi, cela vous donne la possibilité de choisir un appartement ou une maison qui corresponde réellement à vos besoins et de visualiser les modifications que vous souhaitez apporter une fois propriétaire.

Un bien rapidement en votre possession ! Dans l’ancien, pas d’attente, le logement existe d’ores et déjà. Une fois le financement sécurisé et le transfert de propriété actés chez le notaire, il ne vous reste plus qu’à préparer votre déménagement.

Un marché plus fourni que le neuf. En effet, le marché de l’ancien ne manque pas de ressources pour répondre aux futurs acquéreurs. Quel que soit le quartier, la région, la ville ou le département dans lequel vous souhaitez investir, votre agent immobilier sera toujours capable de trouver un logement immobilier ancien qui réponde à vos exigences.

Financièrement, l’achat dans l’ancien est un investissement gagnant :

  • Des prix entre 20 à 30 % plus bas que dans le neuf, dans un contexte similaire ;
  • Une valeur susceptible d’augmenter rapidement (travaux de rénovation, demande).

Les avantages fiscaux de l’immobilier ancien

Deux dispositifs sont à regarder de près si vous souhaitez acheter un logement dans l’ancien :

  • S’il s’agit d’un investissement locatif, regardez du côté du dispositif Pinel. Deux conditions :
  • Le logement ne répond pas aux critères de décences, donc vous prévoyez de faire des travaux de réhabilitation ;
  • Il s’agit d’un local professionnel ou commercial modifié afin d’être habitable ;
  • Le prêt à taux zéro si vous prévoyez de faire des travaux dans le logement et que le montant représente 25 % du coût total du bien.
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *