Bien préparer l'achat d'une maison

Si vous avez décidé de sauter le pas et d’acheter un bien immobilier, et plus précisément une maison, voici des pistes pour préparer votre projet. En effet, cette étape demande un tant soit peu de préparation, afin de jouir de votre investissement sereinement.

Le financement de votre achat immobilier

Avant de pouvoir acheter une maison, vous devez savoir quel budget vous allez consacrer à ce projet. Pour emprunter la somme nécessaire, plusieurs points à respecter :

  • Votre capacité d’emprunt : adressez-vous à votre banque, seule à pouvoir croiser les divers éléments déterminants et vous fournir le chiffre exact.
  • Votre apport : si vous prévoyez d’acheter une maison, sans doute avez-vous d’ores et déjà mis un petit pécule de côté. Sachez entretemps qu’un apport élevé est synonyme de confiance auprès de votre banque, qui sera encline à vous octroyer un prêt plus important. D’un autre côté, certaines banques acceptent, sous condition, de prêter de l’argent aux acheteurs potentiels qui n’ont pas d’apport.
  • Les frais annexes : n’oubliez pas qu’un achat immobilier comporte de nombreux frais supplémentaires tels que les frais d’agence, frais de notaire, frais d’aménagement du bien, frais de déménagement, etc.

Quels sont vos envies et vos besoins ?

Afin d’optimiser les visites, vous devez faire une liste de vos besoins et de vos envies :

  • Quelles communes en particulier ?
  • Quelle proximité avec les transports et les commodités ?
  • Une maison neuve ou ancienne ?
  • Combien de pièces, de chambres ?
  • Avec ou sans jardin ?
  • Etc.

Si vous êtes en famille, réunissez chaque membre et listez à l’écrit les points pertinents.

La négociation

Vous avez un budget, mais vous souhaitez tout de même tenter de négocier le prix de vente, ce qui vous fera des économies sur les frais de notaire, d’agence et bancaires. Attention, il faut avoir les bonnes cartes en main pour convaincre le vendeur ou son représentant.

Commencez par consulter les prix du marché et gardez en tête que le vendeur ou son représentant ont bien pris en compte les éléments tels que les travaux à prévoir, les inconvénients environnants avant de proposer un prix.

Pour parvenir à faire baisser le prix, vous allez devoir présenter des arguments factuels : le temps qui s’est écoulé entre la mise en vente du bien et votre visite, les projets qui vont se dérouler autour de la maison, la proximité ou non des commodités et des transports, les travaux à prévoir.

La contre-visite

N’hésitez pas à faire une contre-visite afin de démontrer votre volonté d’achat au vendeur ou à son représentant, mais également pour confirmer ou revenir sur votre volonté de faire baisser le prix de vente.

Maison ancienne ou VEFA (Vente à l’État Futur d’Achèvement) ?

Si la maison de vos rêves est sur plan, il est important de prendre connaissance des projets réalisés par le passé. Pour cela, internet regorge de photos et d’informations qui vous permettront de jauger du sérieux du promoteur et de la qualité de ses réalisations. Autrement, adressez-vous directement au principal intéressé, qui vous fournira le nécessaire.

Si la maison est déjà construite, prenez le temps de visiter, mais également d’autres logements du même type. Ici, le temps et la patience sont des facteurs clés pour un achat immobilier réussi. S’ajoute à cela l’aide d’un professionnel, qui vous aidera à vérifier la présence ou l’absence de vos critères, à avoir toutes les informations essentielles sur le bien telles que les charges, le fonctionnement, etc.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *