Lorsqu’on loue un logement, on a souvent envie de le personnaliser selon ses envies, besoins, etc. Toutefois, il est important de connaître les limites de ce que l’on peut légalement faire, afin d’éviter tout litige propriétaire-locataire. Si vous prévoyez d’investir dans l’immobilier locatif, IFF Transaction vous propose un rappel sur les droits de vos locataires en matière d’aménagement intérieur !

Les changements mineurs

En général, le locataire peut faire des modifications mineures dans le logement sans l’autorisation du propriétaire. Cela inclut, par exemple, le changement des revêtements de sol, des rideaux ou des peintures. Attention, il faut à tout prix veiller à ce que ces modifications soient réversibles et ne causent pas de dommages au logement.

Quelques exemples de changements mineurs autorisés

  • Changement des revêtements de sol ;
  • Changement des rideaux ;
  • Changement des peintures ;
  • Pose de papier peint ;
  • Installation de luminaires ;
  • Changement de la décoration intérieure.

Les changements plus importants

Pour les modifications plus importantes, telles que l’installation d’une climatisation ou l’abattage d’une cloison, le locataire doit obtenir l’autorisation écrite du propriétaire. Le propriétaire peut refuser l’autorisation, mais il doit justifier sa décision.

Quelques exemples de changements plus importants avec l’autorisation du propriétaire

  • Installation d’une climatisation ;
  • Abattage ou ajout d’une cloison ;
  • Modification de la disposition des pièces ;
  • Pose d’un parquet ;
  • Installation d’un système d’alarme ;
  • Installation d’un abri de jardin.

Les changements autorisés sans autorisation du propriétaire

Dans certains cas, le locataire peut effectuer des modifications sans l’autorisation du propriétaire, mais il devra alors remettre le logement dans son état d’origine à la fin du bail. Cela s’applique par exemple aux travaux de rénovation énergétique, qui sont souvent encouragés par les pouvoirs publics.

Quelques exemples de changements possibles sans autorisation du propriétaire, mais avec remise en état à la fin du bail

  • Travaux de rénovation énergétique ;
  • Installation d’un système d’alarme ;
  • Installation d’un abri de jardin.

Propriétaires bailleurs, pensez à la gestion locative !

La gestion locative est une activité qui consiste à gérer un bien immobilier en location. Elle comprend un ensemble de tâches, telles que la recherche de locataires, la signature des baux, la collecte des loyers, l’entretien du logement, etc.

En confiant la gestion de votre bien en location à IFF Immobilier, notre équipe peut également s’occuper des modifications apportées par le locataire, par exemple, en vérifiant que les changements sont autorisés et qu’ils sont effectuées dans les règles. Elle peut également s’assurer que le locataire remet le logement dans son état d’origine à la fin du bail.

Voici quelques exemples de tâches que nous pouvons prendre en charge à votre place :

  • Demander au locataire une demande écrite pour toute modification ;
  • Vérifier si la modification est autorisée par la loi ;
  • Vérifier si la modification est conforme aux conditions du bail ;
  • S’assurer que la modification est effectuée dans les règles de l’art ;
  • S’assurer que le locataire remet le logement dans son état d’origine à la fin du bail.

Tout cela pour dire qu’en confiant la gestion locative de votre bien à notre agence immobilière, vous vous déchargez de la corvée de surveiller ces aspects.

En conclusion

Que vous soyez propriétaire ou futur locataire, prenez le temps de vous renseigner sur les modifications dans un logement loué. Si vous êtes propriétaire bailleur, en cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à l’équipe de IFF Immobilier, qui vous accompagnera étroitement.

La gestion locative est bien plus qu’un simple service : c’est un investissement judicieux pour les propriétaires-bailleurs. Elle offre une multitude d’avantages qui non seulement maximisent les rendements, mais aussi éliminent les tracas associés à l’administration quotidienne d’un bien immobilier mis en location. IFF Transaction vous explique de quelle manière cette stratégie est rentable.

Optimisation du temps et de l’effort

La gestion locative vous décharge de nombreuses tâches chronophages telles que la recherche de locataires, la collecte des loyers, la gestion des réparations, et l’entretien. Cela libère votre temps pour d’autres activités professionnelles ou personnelles.

Une sélection rigoureuse des locataires

Les professionnels de la gestion locative sont des experts dans la sélection des locataires. Ils effectuent des vérifications de crédit, des références, et des entretiens pour s’assurer que les locataires potentiels sont fiables et dignes de confiance.

La minimisation des vacances locatives

Les spécialistes de la gestion locative travaillent activement pour maintenir une occupation constante de votre bien. Ils veillent à ce que les locataires restent satisfaits et renouvellent leurs baux, réduisant ainsi les périodes de vacance et garantissant un flux de revenus stable.

La gestion des réparations et de l’entretien

La gestion locative comprend la responsabilité de l’entretien régulier de la propriété et de la gestion des réparations. Cela garantit que la propriété reste en bon état et que les problèmes sont résolus rapidement, ce qui peut éviter des coûts plus importants à long terme.

Une connaissance solide et à jour de la législation

Les gestionnaires locatifs sont familiers avec les lois et réglementations locales en matière de location immobilière. Ils veillent à ce que votre location soit conforme à la réglementation en vigueur, vous évitant ainsi des problèmes juridiques coûteux.

L’accès à un réseau de professionnels

Ces professionnels du secteur ont souvent des contacts avec des entrepreneurs et des professionnels de l’immobilier, ce qui peut vous permettre d’obtenir des services à des tarifs préférentiels.

Un rendement financier optimal

Grâce à une gestion efficace, vous pouvez maximiser vos rendements tout en minimisant les coûts liés à la vacance, aux réparations, et à l’entretien.

La sérénité et la tranquillité d’esprit pour le bailleur et son locataire

En confiant la gestion de votre propriété à des professionnels, vous pouvez profiter d’une tranquillité d’esprit en sachant que votre investissement est entre de bonnes mains.

Quel est le coût d’une gestion locative ?

Voici un aperçu des différents frais à prévoir pour une gestion locative :

Les frais de mise en location

La recherche de locataire comprend la rédaction et la publication des annonces, la gestion des appels, l’organisation des visites, l’évaluation de la solvabilité des candidats à la location, et la rédaction du contrat. Ces coûts sont généralement partagés entre le propriétaire et le locataire.

Les frais de gestion locative

La gestion locative par une agence induit une rémunération. Prévoyez en moyenne 7 % des revenus annuels. Le coût peut varier en fonction du gestionnaire et des services inclus dans le contrat. L’agence IFF TRANSACTION propose une formule de base à 5% HT. N’hésitez pas à contacter le service gestion pour plus de renseignements !

Ajoutez la garantie de loyers impayés

Pour se protéger contre les retards de paiement et les loyers impayés, de nombreux propriétaires souscrivent une garantie de loyers impayés, généralement autour de 2,5 à 3 % des revenus annuels.

Confiez votre logement à IFF Transaction !

Vous possédez plusieurs appartements ou maisons ? Vous n’habitez pas à proximité de votre logement ? Vous manquez de temps ? Ou vous souhaitez tout simplement déléguer la gestion de votre logement à un professionnel ?

L’intérêt majeur de faire appel à un professionnel du secteur est qu’il sera le plus apte à défendre vos intérêts grâce à sa parfaite connaissance du secteur immobilier, à fixer le meilleur prix possible pour rentabiliser votre bien au maximum et à superviser à votre avantage la réalisation des travaux.

La relation entre un propriétaire et ses locataires est un élément clé pour le succès de la location immobilière. Une bonne entente crée un environnement harmonieux où les locataires se sentent chez eux, tandis que les propriétaires bénéficient de loyers réguliers et d’une propriété bien entretenue. Pour vous aider à cultiver cette harmonie, IFF Transaction vous donne des pistes pour instaurer une atmosphère de confiance et de respect mutuel dans vos locations. Que vous soyez un investisseur immobilier ou un propriétaire soucieux de maintenir une relation positive, ces conseils vous seront précieux !

1. Soyez clair dès le départ

Dès le début de la relation locataire-propriétaire, assurez-vous d’être clair concernant les termes du bail, les paiements, les règles de la propriété, et les attentes mutuelles. Un contrat de location bien rédigé est essentiel pour établir des bases solides.

2. Soyez réactif aux demandes et problèmes

Répondez rapidement aux demandes de réparation ou aux problèmes signalés par vos locataires. Une communication ouverte et réactive peut contribuer à résoudre les problèmes avant qu’ils ne s’aggravent.

3. Respectez la vie privée de vos locataires

Respectez la vie privée de vos locataires en évitant des visites fréquentes ou non annoncées. Les locataires apprécient la tranquillité et la sécurité de leur espace.

4. Entretenez correctement le bien immobilier

Maintenez le bien en bon état et effectuez régulièrement des réparations et des entretiens préventifs. Un logement bien entretenu encourage les locataires à prendre soin de l’espace.

5. Soyez juste avec les augmentations de loyer

Si vous envisagez d’augme6. r le loyer, assurez-vous que cela soit justifié et conforme à la législation. Informez vos locataires suffisamment à l’avance.

6. Respectez les horaires de visite

Si vous devez effectuer des visites pour la vente ou la maintenance du logement en location, respectez les horaires convenus avec les locataires pour ne pas perturber leur vie quotidienne.

7. Encouragez les locataires à signaler les problèmes

Encouragez vos locataires à signaler tout problème dès qu’il survient, afin de pouvoir le résoudre rapidement. Créez un environnement où la communication est encouragée et où les locataires se sentent écoutés.

8. Traitez tous les locataires équitablement

Traitez tous les locataires de manière équitable, en évitant toute discrimination. Respectez les droits des locataires et assurez-vous que toutes les politiques sont appliquées uniformément.

9. Gardez une documentation précise

Tenez des dossiers précis de toutes les transactions, des réparations, des paiements et des communications avec vos locataires. Cela peut être utile en cas de litige et contribue à instaurer un climat de transparence.

10. Prévoyez des préavis corrects

Lorsque vous ou vos locataires décidez de mettre fin au bail, assurez-vous de respecter les préavis légaux. Cela donne à toutes les parties le temps nécessaire pour se préparer à la transition.

Conclusion

En appliquant ces 10 conseils, vous pouvez créer une relation locataire-propriétaire basée sur la confiance, le respect et la communication. Une bonne relation avec vos locataires peut non seulement vous aider à maintenir votre investissement en excellent état, mais aussi à garantir un flux de revenus stable. IFF Transaction vous accompagne dans la gestion locative pour une location sans tracas.

Louer en toute confiance à des étudiants dans le cadre d’un investissement immobilier est une option viable, à condition de prendre des mesures appropriées pour minimiser les risques. La réalité est que de nombreux étudiants sont responsables et respectueux en tant que locataires. En sélectionnant soigneusement les locataires, en utilisant des garanties adéquates et en établissant des contrats solides, les propriétaires peuvent bénéficier de la demande constante de logements étudiants tout en maintenant la tranquillité d’esprit. IFF Transaction vous en dit plus.

La sélection des locataires : la clé de la confiance

La confiance dans la location aux étudiants repose sur la sélection minutieuse des locataires. Au lieu de généraliser, il est préférable d’évaluer chaque candidat en profondeur. Cela implique de vérifier leur historique de location précédente, leur historique de paiement, et leur comportement. Une sélection rigoureuse contribue à minimiser les risques.

Garanties et prévention des impayés

Les propriétaires ont des moyens de se protéger contre les impayés de loyer. La demande d’une caution parentale est courante, ce qui rend les parents responsables du loyer en cas d’impayés. De plus, certaines aides au logement, comme l’APL/ALS, sont versées directement au propriétaire, réduisant ainsi le risque d’impayés.

Demande soutenue pour les logements étudiants

Un argument solide en faveur de la location aux étudiants est la demande constante de logements. Chaque année, de nouveaux étudiants recherchent un lieu de résidence, garantissant ainsi une demande régulière. Cette stabilité dans la demande peut être rassurante pour les propriétaires.

Si vous avez l’intention d’investir dans une résidence étudiante à La Réunion, IFF Transaction vous propose plusieurs options de résidences orientées vers les étudiants à Sainte Clotilde et au Tampon. N’oubliez pas notre service de gestion locative pour une tranquillité d’esprit totale dans l’administration quotidienne de votre bien immobilier. Notre équipe vous accompagne à chaque étape de votre investissement dans la pierre à La Réunion.

Diversité des types de logements

Les étudiants ont des besoins variés en matière de logement, ce qui offre aux propriétaires l’opportunité de proposer une gamme diversifiée de biens. Des chambres individuelles aux appartements en colocation, plusieurs options sont possibles. Cela permet aux propriétaires d’optimiser l’utilisation de leur espace et de répondre à des besoins variés.

Flexibilité en termes de durée de location

Contrairement aux baux de trois ans habituels pour les logements non meublés, la location aux étudiants offre une plus grande souplesse en termes de durée de location. Les contrats peuvent être aussi courts que neuf mois, offrant ainsi une plus grande liberté aux propriétaires. Cette flexibilité s’adapte aux évolutions du marché.

Un public responsable

Il faut reconnaître que de nombreux étudiants sont responsables et consciencieux en tant que locataires. Ils comprennent l’importance de prendre soin du logement qui leur est confié et de respecter les termes du contrat de location. La plupart des étudiants cherchent simplement un endroit tranquille pour étudier et vivre.

Contrats bien rédigés pour des attentes clairvoyantes

La rédaction de contrats de location solides est la clé pour établir des attentes claires entre le propriétaire et le locataire. Les termes du contrat doivent être transparents et précis, couvrant tous les aspects de la location, notamment les responsabilités du locataire en matière d’entretien et de paiement du loyer.

Communication régulière pour une gestion efficace

La communication fréquente entre le propriétaire et le locataire est le maître mot pour résoudre rapidement les problèmes potentiels. En maintenant des canaux de communication ouverts, les propriétaires peuvent garantir l’entretien approprié du logement et la résolution prompte des questions.

En conclusion

Il est courant de penser que les étudiants causent plus de dégâts dans les logements. Cependant, aucune preuve tangible ne confirme que les étudiants sont plus enclins à endommager les biens. La responsabilité du locataire envers son logement dépend davantage de son comportement individuel que de son statut d’étudiant.

La fixation du loyer pour une location étudiante est une étape cruciale dans le processus de mise en location d’un logement. Il est essentiel de trouver un équilibre entre un loyer raisonnable pour les étudiants tout en assurant une rentabilité satisfaisante pour le propriétaire. Dans cet article, nous allons explorer les facteurs à considérer pour déterminer le loyer idéal pour une location étudiante.

Évaluation du marché locatif

Avant de fixer un loyer, il est essentiel de mener une évaluation du marché locatif dans la région. Comparez les loyers pratiqués pour des biens similaires à proximité de votre propriété. Cela vous donnera une idée réaliste des tarifs du marché.

Taille et type du logement

Le prix du loyer doit refléter la taille et le type du logement. Une chambre individuelle dans une maison partagée ne devrait pas être tarifée de la même manière qu’un appartement complet. Tenez compte de la superficie, du nombre de chambres, et des équipements inclus.

Emplacement et proximité des universités

L’emplacement est un facteur clé pour les étudiants. Plus votre propriété est proche des universités, plus vous pouvez demander un loyer élevé. Prenez en compte les distances à pied ou en transport en commun pour déterminer la valeur de l’emplacement. Investissez dans une résidence étudiante à la Réunion grâce à IFF Transaction. Notre agence propose plusieurs résidences orientées pour les étudiants sur Sainte Clotilde et au Tampon. Confiez-nous également la gestion locative de votre bien pour une location en toute sérénité.

Inclus ou non-inclus ?

Décidez si les services publics tels que l’eau, l’électricité, le gaz et Internet sont inclus dans le loyer. Les étudiants préfèrent souvent les locations avec des services inclus, ce qui peut justifier un loyer plus élevé.

État et aménagements

L’état général du logement et ses aménagements jouent un rôle majeur dans la fixation du loyer. Un logement récemment rénové avec des équipements modernes peut justifier un loyer plus élevé que celui qui nécessite des réparations ou des mises à jour.

Demande et saisonnalité

La demande pour les locations étudiantes peut varier en fonction de la saison. Les loyers peuvent être plus élevés en période de rentrée universitaire. Tenez compte de ces fluctuations saisonnières lorsque vous fixez le loyer.

Politiques locatives concurrentielles

Examinez les politiques locatives de la concurrence. Si d’autres propriétaires immobiliers proposent des avantages tels que des mois gratuits ou des réductions pour les paiements anticipés, vous devrez peut-être ajuster votre loyer pour rester compétitif.

Calcul des coûts

Calculez vos propres coûts liés à la propriété, y compris les prêts hypothécaires, les taxes foncières, les assurances et les frais d’entretien. Assurez-vous que le loyer couvre ces coûts tout en générant un bénéfice raisonnable.

Politique d’augmentation du loyer

Établissez une politique d’augmentation du loyer pour l’avenir. Informez vos locataires des augmentations potentielles dès le début pour éviter les surprises désagréables.

Communication et négociation

Lorsque vous présentez le loyer aux étudiants potentiels, soyez ouvert à la communication et à la négociation. Les étudiants peuvent avoir des contraintes budgétaires, alors soyez prêt à discuter des conditions.

En conclusion

Fixer le loyer pour une location étudiante nécessite une évaluation minutieuse du marché, de l’emplacement et des caractéristiques du logement. En prenant en compte ces facteurs et en restant flexible dans la communication avec les locataires potentiels, vous pouvez établir un loyer équitable qui bénéficie à la fois aux étudiants et au propriétaire. N’hésitez pas à vous rapprocher d’IFF Transaction pour une assistance et un accompagne de tous les instants ! Notre équipe vous guidera pas à pas dans le calcul au plus juste du loyer de votre investissement locatif à destination des étudiants à La Réunion.

Si vous souhaitez investir dans l’immobilier locatif à destination des étudiants à La Réunion, vous avez fait un choix pertinent. IFF Transaction vous présente les différentes formes de baux adaptées aux étudiants !

Le bail étudiant : pour qui ?

Le bail étudiant est destiné exclusivement aux étudiants qui souhaitent louer un logement pendant une année universitaire, généralement d’une durée de neuf mois. Contactez IFF Transaction pour vous accompagner dans sa rédaction !

Lors de la signature du bail étudiant, le propriétaire ou l’agence immobilière peut demander une preuve du statut d’étudiant, telle que la carte d’étudiant ou un certificat de scolarité, pour vérifier que le locataire est bien étudiant.

Compte tenu de la situation financière souvent précaire des étudiants, le propriétaire peut demander des garanties pour se protéger contre les risques d’impayés. Ces garanties peuvent inclure le versement d’un dépôt de garantie, qui ne peut pas excéder deux mois de loyer, ainsi que la demande d’un acte de cautionnement. La caution est généralement assurée par les parents de l’étudiant.

Autre forme de garantie possible, la caution bancaire. Cela implique qu’un établissement bancaire se porte garant pour le locataire étudiant. Le CROOS peut jouer ce rôle de garant pour les étudiants internationaux qui souhaitent étudier en France !

Quelle est la durée d’un bail étudiant ?

Le bail étudiant est conçu pour des locations de courte durée, spécifiquement adaptées à la période d’un cursus universitaire. La durée du bail étudiant est fixée à 9 mois. Si vous souhaitez louer le logement pour une durée différente, vous devrez choisir entre un bail mobilité (pour une durée modulable) ou un bail meublé classique (pour une durée d’un an).

Pendant les vacances scolaires d’été, lorsque l’étudiant n’occupe plus le logement, il n’a pas à payer le loyer. Vous pouvez alors profiter de cette période pour proposer le logement en location saisonnière. Une fois les vacances terminées, un nouvel étudiant peut signer un nouveau bail étudiant pour occuper le logement à la rentrée.

Le bail étudiant comporte des avantages pour les deux parties impliquées. De son côté, l’étudiant n’a pas besoin de donner un préavis pour quitter les lieux à la fin des 9 mois, ce qui lui offre une plus grande flexibilité. Quant à vous, propriétaire, une fois le bail de 9 mois terminé, vous pouvez immédiatement proposer le logement à un nouveau locataire, assurant ainsi une rotation régulière des occupants et une utilisation optimale de votre investissement immobilier.

Comment résilier un bail étudiant ?

Les procédures de résiliation anticipée du bail étudiant sont les mêmes que celles du bail de location meublée. Ainsi, le locataire peut résilier en notifiant sa décision par lettre recommandée avec accusé de réception, signification par acte d’huissier ou remise en mains propres avec récépissé.

Contrairement à vous, bailleur, le locataire jouit d’une protection renforcée par la loi en matière de résiliation du bail étudiant. Par conséquent, vous n’avez pas le droit de mettre fin au bail étudiant avant la fin de la période contractuelle.

Il est vivement conseillé de convenir d’une date pour réaliser l’état des lieux de sortie à la fin du bail étudiant. En cas de désaccord ou de litige sur la date, vous pouvez faire appel à un huissier de justice pour effectuer l’état des lieux.

En ce qui concerne la restitution du dépôt de garantie versé par le locataire à son arrivée dans le logement, si l’état des lieux de sortie est conforme à celui d’entrée, vous devez restituer le dépôt de garantie dans un délai d’un mois. Si des travaux sont à réaliser, le délai est doublé pour vous permettre de calculer les coûts.

Découvrez nos résidences étudiantes à La Réunion !

Si vous souhaitez investir dans une résidence étudiante à la Réunion, IFF Transaction propose plusieurs résidences orientées pour les étudiants sur Sainte Clotilde et au Tampon. Pour une administration sereine de votre bien, pensez également à notre service de gestion locative !

Si vous êtes à la recherche de bureaux pour installer vos salariés, peut-être hésitez-vous entre la location et l’achat. Voici un comparatif qui vous permettra de faire le point sur vos besoins. N’oubliez pas que notre agence immobilier d’entreprise La Réunion vous accompagne à chaque étape de votre projet.

La location de bureaux pour qui ?

Plusieurs raisons peuvent justifier la location de bureaux plutôt que l’achat. Cette stratégie s’adresse à vous si vous êtes à la recherche des avantages suivants :

La flexibilité

La location de bureaux offre une plus grande flexibilité aux entreprises qui veulent pouvoir changer de locaux rapidement. En effet, une entreprise qui grandit doit se faire un devoir de « loger » ses salariés dans les meilleures conditions qui soient sans tarder.

Des coûts plus abordables

L’achat d’un bien immobilier d’entreprise représente un investissement conséquent. Un coût auquel s’ajoutent des frais d’achat, les coûts d’entretien et des coûts de rénovation si nécessaire. La location est plus abordable si le budget est limité ou qu’il ne permet pas pour l’heure d’acheter.

Des risques mesurés

L’achat d’un bien immobilier d’entreprise comporte des risques financiers importants. Citons la fluctuation des prix de l’immobilier et la responsabilité des coûts d’entretien. L’entreprise n’a pas besoin de prendre en compte ces types de risques avec la location de bureaux.

Comment choisir des bureaux ?

Là encore, le choix de bureaux pour ses salariés doit reposer sur des critères spécifiques.

L’emplacement des bureaux

Pour la sérénité de tous, choisissez de préférence un emplacement central, facilement accessible et bien desservi par les transports en commun.

La taille et la configuration des espaces

La taille et la configuration des espaces de travail doivent être adaptées aux besoins de l’entreprise. Il est important de prendre en compte le nombre de salariés, l’espace nécessaire pour le stockage et la circulation des personnes.

Les commodités

Combien de salles de réunion sont disponibles ? La ventilation est-elle efficace ? Combien de sanitaires pour les salariés ? Est-il possible de transformer un espace en cuisine ?

Coûts et conditions de location

Prenez le temps de comparer les coûts et les conditions de location offerts par différents bailleurs. Avec l’aide de votre agent immobilier, assurez-vous les coûts sont transparents et que les conditions sont raisonnables.

L’environnement de travail en général

Par environnement de travail, comprenons la sécurité, l’accessibilité et les services de proximité. Ces critères sont essentiels pour des salariés à l’aise et productifs dans leurs nouveaux locaux.

L’achat de bureaux pour qui ?

L’achat immobilier d’entreprise est la réponse à vos besoins si les critères suivants correspondent à votre projet.

L’entreprise souhaite devenir propriétaire à long terme

L’achat s’adresse aux entreprises qui souhaitent disposer d’un espace de travail permanent et le conserver à long terme. Un critère pour créer l’image d’une entreprise stable et solidement présente sur le marché.

Un investissement à long terme

L’achat d’un immeuble peut être un investissement à long terme, générateur des revenus locatifs ou une plus-value lors de la revente.

Un meilleur contrôle sur l’espace de travail

L’achat permet à l’entreprise d’avoir le contrôle total sur l’espace de travail, les décisions relatives à l’aménagement et à la décoration.

Des économies à long terme

Si l’entreprise n’a pas l’intention de déménager, l’achat peut se révéler particulièrement rentable à long terme. Contrairement à la location, il n’est pas question ici de loyers mensuels ou annuels !

Découvrez sans plus tarder notre dossier « Choisir son immobilier d’entreprise à la Réunion – Partie 1 » et « Choisir son immobilier d’entreprise à la Réunion – Partie 2 »

Si vous souhaitez investir dans le locatif pour transformer votre bien en logement saisonnier, l’idée est naturellement de séduire vos futurs locataires ! Voici nos conseils pour une décoration optimale, qui permettra à votre investissement de sortir littéralement du lot.

Un ensemble simple, mais accueillant et efficace

Votre objectif décoration hébergement de vacances est d’offrir un cadre dégagé, qui respire, dans lequel tout le monde peut se retrouver ! En ce sens, préférez une décoration simple, classique et agréable à la fois. Cela passe par :

  • Des couleurs douces, voire neutres ;
  • Des formes et motifs simples ;
  • Quelques éléments colorés astucieusement placés pour casser la routine visuelle ;
  • Quelques éléments de décoration en rapport avec l’environnement où se trouve le logement (montagne, mer, etc.).

Conservez les couleurs et meubles à la mode pour votre propre logement, les tendances étant généralement éphémères ! En effet, votre investissement n’a pas vocation à devenir une résidence secondaire.

Un mobilier et des équipements pratiques et toujours en très bon état

Le mobilier et les équipements doivent pouvoir répondre aux besoins et envies de tous les locataires, y compris ceux à la recherche d’un cadre de standing. Il y va de la réputation de l’hébergement, donc de votre réputation en tant que loueur saisonnier.

Un seul maître mot pour atteindre cet objectif : miser sur des éléments de qualité !

Un endroit toujours bien rangé !

Engagez un service de nettoyage pour votre location saisonnière ! Ainsi, dès leur entrée dans le logement, les locataires pourront se fondre dans une ambiance qui sent le propre, dénué de poussière, taches, etc. Gardez en tête que depuis la pandémie, les personnes sont beaucoup plus sensibles à l’hygiène en général.

Une cuisine qui donne envie d’y passer du temps

Aidez vos locataires à apprécier leurs vacances en concevant une cuisine équipée et fonctionnelle, pratique y compris lorsqu’il y a des enfants. Si vous ne le saviez pas, la cuisine fait souvent partie des critères scrutés par les locataires potentiels sur les petites annonces.

Ainsi, les appareils ainsi que les ustensiles doivent être propres, fonctionner et de très bonne facture.

L’importance de l’éclairage

Une pièce bien éclairée bénéficie de trois couches lumineuses :

  • L’éclairage principal ;
  • L’éclairage de tâche ;
  • L’éclairage d’accentuation.

Ici, on place des suspensions et des appliques au-dessus d’un îlot de cuisine ou dans un coin pour créer un coin lecture.

Les lampadaires et les lampes viennent quant à eux créer l’éclairage d’ambiance.

Les petites suspensions peuvent de leur côté faire office de lampes de chevet ou d’éclairage pour les petites pièces.

Combien investir dans la décoration d’une location saisonnière ?

Inutile de consacrer des sommes astronomiques dans la décoration de votre location saisonnière. Il est tout à fait possible de nos jours de trouver des produits de seconde main de qualité et en parfait état. Le tout est de choisir chaque déco avec patience et goût, sans laisser vos propres préférences et vos émotions dicter vos achats !

Les propriétaires bailleurs doivent respecter certaines conditions pour pouvoir augmenter le loyer de leur bien en location. Voici comment procéder si vous pensez à l’investissement locatif ou si vous êtes nouvellement propriétaire d’un tel bien immobilier. N’oubliez pas de demander conseil à votre agent immobilier.

Comment revoir le loyer annuel d’un logement en cours de location ?

Première chose, le contrat de location doit indiquer clairement que le loyer est susceptible d’être révisé par le bailleur. Cette revalorisation peut être effectuée à la date de reconduction du contrat (date anniversaire) ou alors à une date déterminée par le bailleur. Quelle que soit l’option choisie, l’information doit figurer dans le document.

Concernant la révision du loyer, le bailleur doit s’appuyer sur l’indice de référence des loyers (IRL). L’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) rappelle que « le dernier indice de référence des loyers (IRL) a été publié par l’INSEE le 14 octobre 2022. Il s’agit de l’IRL du 3e trimestre 2022. »

Il doit ensuite appliquer la formule suivante pour connaître le montant légal :

(Loyer hors charge x IRL applicable à la date de révision) /IRL applicable à la dernière date de révision (année n-1).

Comment augmenter un loyer trop faible lors du renouvellement d’un bail ?

Le marché évolue constamment et si le bailleur constate que le loyer appliqué au logement qu’il loue est en dessous de la moyenne en cours, il peut en informer le locataire au moins six mois avant la fin du contrat de location. Attention, l’information doit être argumentée !

Comment connaître le loyer moyen sur un marché ?

Plusieurs critères doivent être analysés et croisés pour connaître les loyers moyens appliqués dans une zone.

En attendant, l’exercice consiste à comparer le loyer du logement concerné à celui appliqué à au moins :

  • 6 logements pour une agglomération comptant plus d’un million d’habitants ;
  • 3 logements dans les autres zones géographiques.

Les logements qui servent d’élément de comparaison doivent :

  • Se trouver dans le même groupe d’immeubles ou dans un autre groupe d’immeubles similaires ;
  • Les deux tiers des locataires occupent ces logements depuis plus de trois ans.

Le bailleur doit également pouvoir fournir les informations suivantes lorsqu’il présentera l’augmentation de loyer à son locataire :

  • Nom de la rue et dizaine de numéros où se trouve l’immeuble ;
  • Type de logement, individuel ou collectif, et époque de construction de l’immeuble ;
  • Étage du logement et présence éventuelle d’un ascenseur ;
  • Surface habitable du logement et nombre de pièces principales ;
  • Existence éventuelle d’annexes prises en compte pour le loyer ;
  • État d’équipement du logement (notamment, w.-c. intérieur, salle d’eau, chauffage central) ;
  • Indication selon laquelle le locataire est dans les lieux depuis plus ou moins de trois ans ;
  • Montant du loyer mensuel hors charges effectivement exigé ;
  • Année de constatation des éléments constitutifs de la référence.

Si vous êtes propriétaire bailleur et que vous souhaitez augmenter votre loyer, la meilleure pratique consiste à se rapprocher d’un agent immobilier. Celui-ci vous offrira un accompagnement personnalisé !

(Source de cet article : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/reviser-loyer-habitation-logement)

Vous avez trouvé un logement à louer qui correspond exactement à vos besoins et à vos attentes. Avant de sauter le pas et de signer le bail, voici quelques bonnes pratiques courantes et faciles à mettre en œuvre afin de louer en toute sérénité.

Toujours visiter un bien que vous souhaitez louer 

Si vous êtes à distance, demandez des photos du bien que vous souhaitez louer. Que vous l’ayez trouvé en ligne ou mieux, que vous passiez par une agence immobilière, ne vous contentez pas de la description du logement, y compris si elle semble particulièrement détaillée. Pour éviter toute mauvaise surprise de dernière minute, demandez des photos récentes, prises à plusieurs moments de la journée.

Toujours lire attentivement vos contrats de location

Certes, cette partie peut sembler chronophage, voire inutile, alors qu’au contraire, elle fait partie intégrante du processus de location immobilière. Concentrez-vous sur les éléments clés du contrat, tels que le montant du loyer, le délai de préavis, la responsabilité du paiement des services publics, les réparations, les clauses liées aux augmentations du loyer. Enfin, conservez toujours une copie papier et une copie électronique du contrat que vous avez signé. Comptez toujours sur votre agent immobilier pour éclaircir chaque point qui le nécessite.

Toujours faire le point sur votre budget avant de louer un logement

Déterminez votre budget avant de choisir un bien en location. À combien s’élèvent les charges ? Les taxes locales ?

Toujours vérifier l’environnement du logement

Imaginez que vous ayez emménagé dans une location parfaite, mais que les commodités sont à très longue distance de votre logement… Faites le point sur la proximité des services de base tels les épiceries, les écoles, les parcs, les restaurants, les loisirs, etc. Vérifiez également la sécurité de la localité, l’accès aux grands axes routiers et aux transports publics.

Toujours prendre une assurance habitation

Seul le propriétaire occupant son logement n’est pas obligé de souscrire une assurance habitation. Si tel n’est pas votre cas, la souscription à une telle assurance fait partie de vos obligations en tant que locataire. Le défaut de présentation d’assurance habitation peut mener à la résiliation de votre bail locatif !

Toujours prévoir la somme requise pour le dépôt de garantie

Le site officiel de l’Administration française rappelle que « Le propriétaire peut exiger le versement d’un dépôt de garantie lorsqu’il demande le paiement d’un loyer mensuel c’est-à-dire que le locataire doit payer un loyer chaque mois. Dans ce cas, le montant du dépôt de garantie doit respecter les règles suivantes : il ne doit pas dépasser 1 mois de loyer hors charges ».

En conclusion…

Que vous soyez à la recherche d’un bien immobilier à louer à court ou à long terme, il est essentiel que vous vous sentiez bien et serein dans votre démarche. En respectant l’ensemble des bonnes pratiques que nous recommandons en matière de location, vous éviterez tout malentendu avec votre propriétaire ou votre bailleur. N’oubliez pas que votre agent immobilier est un professionnel expérimenté, apte à répondre à toutes vos interrogations et à éclaircir tout point qui nécessite de plus amples explications.