Les Français et le monde entier veulent de nouveau profiter de la possibilité de voyager, une bonne nouvelle pour le secteur tourisme meublé. Il s’agit donc de la période idéale pour concrétiser votre projet de changement de vie, avec l’achat et la gestion d’un gîte à la Réunion.

Quelles différences entre une maison d’hôtes et un gîte ?

Avant toute chose, faites la lumière sur le type de bien dans lequel vous souhaitez investir afin de le rentabiliser : s’agit-il d’un gîte ou d’une maison d’hôtes ? En effet, les deux structures touristiques n’ont pas la même vocation.

Le gîte : il s’agit d’une location de vacances louée meublée et équipée pour une période courte ou longue (1 jour, une semaine, un mois, etc.). Il met à la disposition des occupants un habitat complet, avec sa cuisine, ses chambres, un salon, etc., leur permettant ainsi d’être en totale autonomie.

La maison d’hôtes : ici, il s’agit de louer une chambre au sein d’une habitation déjà occupée par le propriétaire de celle-ci. Le propriétaire fait également office de « personnel de service », par exemple, en préparant les repas, en indiquant les points d’intérêt touristique, etc. La location se fait généralement par nuit.

Les questions importantes pour préparer l’achat et la gestion d’un gîte

La décision d’acheter et de gérer un gîte à la Réunion ou ailleurs en France doit reposer sur des recherches solides, des informations claires et à jour. Commencez par faire le point sur les questions suivantes et en cas de doute, comptez toujours sur l’accompagnement d’un agent immobilier certifié, reconnu pour la qualité de son travail :

  • Quelle formation faut-il posséder pour gérer un gîte de vacances ?
  • Quelle est la commune idéale à l’île de la Réunion pour ouvrir un gîte ?
  • Avez-vous envie de faire construire un gîte ou de reprendre une affaire en vente ?
  • Quelles sont les normes à respecter à l’île de la Réunion pour ouvrir un gîte ?
  • Comment mettre un gîte que j’ai trouvé aux normes en vigueur ?

Faut-il avoir une formation en hôtellerie pour acheter et gérer un gîte ?

S’agissant d’investir et de développer une affaire, il est important d’avoir toutes les « billes en main », pour reprendre l’expression populaire, afin d’être rapidement rentable. Il est donc fortement conseillé, d’avoir au moins des bases en matière de création d’entreprise, de gestion des clients, d’accueil, de comptabilité.

Si aucune formation en particulier n’est obligatoire pour l’achat et la gestion de gîte à la Réunion, la donne est différente si les lieux prévoient le service de boissons alcoolisées. Dans un tel cas, la loi exige une licence de la part du propriétaire des lieux, accompagnée d’une formation.

Trouver un gîte à vendre à la Réunion

La Réunion est un département aux mille visages, aussi, la recherche d’un gîte en vente demande une bonne connaissance du terrain, des spécificités locales. L’accompagnement d’un agent immobilier est sans nul doute la condition sine qua non afin d’obtenir les bonnes informations au bon moment.

Bien que séparée d’un peu plus de 9000km de la France, la Réunion est bien un département français. Vivez-vous actuellement en métropole et souhaitez-vous changer de vie ? Pourquoi ne pas vous installer sur celle que l’on appelle affectueusement « L’île intense » ? Ce petit morceau de l’hexagone a tout pour plaire, y compris un marché immobilier dynamique, si vous souhaitez changer de paysage tout en conservant une grande partie de vos habitudes de vie.

Voici quelques points essentiels sur lesquels appuyer la préparation de votre projet.

Pourquoi choisir l’île de la Réunion ?

Le déménagement est un projet qui suscite de nombreuses interrogations, plus encore si la destination se trouver à plusieurs milliers de kilomètres. Concernant l’île de la Réunion, ce département sort résolument du lot grâce à plusieurs facteurs qui ont d’ores et déjà convaincus de nombreux métropolitains : son climat, ses paysages, l’omniprésence de la nature tout en étant dans un cadre moderne, sa diversité culturelle, ses activités disponibles sur place, son cadre français, les différents types de logements disponibles sur place, ses avantages fiscaux, etc.

L’installation à la Réunion

Outre l’aspect insulaire qui caractérise naturellement la Réunion, l’installation dans ce département demande une analyse posée de plusieurs aspects essentiels à la vie de tous les jours : l’emploi, le coût de la vie (environ 10 % plus cher qu’en métropole), les coûts énergétiques (climatisation ou chauffage en fonction des endroits), le logement, le système de santé, l’éducation, les modes de gardes pour les enfants, etc. Sur ce dernier point, vous pouvez compter sur notre agence immobilière, toujours prête à guider, accompagner, conseiller les futurs arrivants et nouveaux venus sur l’île.

Quelles formalités administratives et quel coût pour aller vivre à la Réunion ?

S’agissant d’un département français, l’installation à La Réunion ne requiert aucune formalité ou démarche en sus de ceux prévus dans le cadre d’un déménagement classique.

Mention spéciale toutefois à l’organisation et au transport de vos effets personnels par avion ou par bateau, alternatives plus coûteuses qu’un déménagement au sein même de l’hexagone.

Ajoutons à cela le prix du ou des billet(s) d’avion.

Le logement à la Réunion

Et si ce déménagement était l’occasion pour vous d’accéder à la propriété ou de devenir investisseur foncier ? Par exemple, le marché immobilier neuf de l’île de la Réunion est particulièrement dynamique, permettant ainsi aux acquéreurs d’investir dans les terres ou à proximité du littoral.

Concernant les types de logements disponibles, demandez conseil à votre agent immobilier, qui vous proposera aussi bien des maisons que des appartements de différents standings.

En conclusion

Aujourd’hui plus que jamais, les Français de la France métropolitaine souhaitent changer de vie, de paysage et le déménagement à de la Réunion est peut-être la concrétisation d’un tel désir. S’agissant d’un département français, l’île accueille facilement et rapidement ses nouveaux habitants, à condition que ces derniers préparent minutieusement leur installation à plusieurs milliers de kilomètres de leur lieu de résidence habituel !

En réponse à la dégradation de la situation sanitaire, un nouveau confinement permanent a été instauré sur l’ensemble du territoire de la Réunion 974. Cette mesure est entrée en vigueur le samedi 31 juillet à 5h00 et durera jusqu’au lundi 16 août à 5h00.

Quelles sont les conditions de ce nouveau confinement ?

Dans les grandes lignes, certains déplacements sont autorisés dans un rayon de 10 km autour du domicile (5km le dimanche) tandis qu’une dérogation est nécessaire pour ceux à plus de 10 km du domicile. De plus, la population est soumise à un couvre-feu strict de 18h00 à 5h00.

Pour en savoir plus, consultez le site internet de l’Agence Régionale de Santé de la Réunion.

Comment s’occuper chez soi pendant le confinement ?

Le confinement est une nécessité, aussi, dans un esprit de positivité, pourquoi ne pas utiliser cette période pour mener des activités qui ne peuvent l’être en temps normal ? Et si, justement, c’était le moment parfait pour profiter de votre appartement ou maison comme vous ne l’aviez jamais fait auparavant ? Quelques exemples pratiques :

Si vous avez la possibilité de travailler depuis chez vous

Créez un espace uniquement réservé au travail. Il peut s’agir d’une pièce peu ou pas utilisée, d’une zone sous la varangue, sur le balcon ou la terrasse. Quant à la cuisine et le salon, ces pièces sont trop fréquentées pour la concentration, donc à éviter. Prévoyez une table / un bureau, un siège confortable et suffisamment de lumière naturelle.

Profitez-en pour faire du tri

Au fil du temps, nous accumulons naturellement des vêtements, papiers et autres objets qui tendent à prendre la poussière. Profitez du confinement pour faire du tri et dégager de l’espace, épurer les lieux. Vêtements à revendre, à donner, classement des papiers administratifs, classement des livres dans la bibliothèque, pourquoi ne pas transformer cette tâche en projet, en vous concentrant sur un « sujet » ou une zone par jour ? Salon, chambre des enfants, cuisine, bureau… l’ennui n’a pas sa place !

Jardinez !

Que vous possédiez un jardin ou un balcon/une terrasse muni de quelques pots, profitez du confinement pour exprimer la main verte qui sommeille en vous ! Le jardinage est reconnu pour ses vertus méditatives, qui plus est, les tutoriels ne manquent pas sur internet pour aider les débutants à exploiter leur talent caché.

Consolidez vos projets

Les projets sont sans nul doute le moteur de la vie en général. Et si le confinement était l’occasion de consolider au moins un projet. Si vous projetiez d’acheter une maison ou un appartement, vous avez enfin le temps de vous concentrer sur vos envies, de mettre au clair vos besoins et envies, de faire des recherches plus poussées sur les communes qui vous intéressent. Qui plus est, votre agent immobilier reste accessible par téléphone et par e-mail pour vous accompagner !

Ce nouveau confinement doit être considéré comme la période idéale pour concrétiser les projets qui n’ont pas pu l’être auparavant !

Le Larousse définit les risques naturels et technologiques ainsi : « Événements à caractère de catastrophe, probable, mais non forcément prévisible, dus soit au déchaînement des forces de la nature (risques naturels), soit à la proximité d’activités humaines dangereuses (risques technologiques). ». En tant que futur acquéreur ou que locataire d’une maison ou d’un appartement à l’île de la Réunion, voici ce qu’il faut retenir sur ce sujet.

Risques naturels: définition du gouvernement

Le gouvernement français résume les risques naturels et technologiques de la manière suivante : « La notion de risque naturel recouvre l’ensemble des menaces que certains phénomènes et aléas naturels font peser sur des populations, des ouvrages et des équipements. Plus ou moins violents, ces évènements naturels sont toujours susceptibles d’être dangereux aux plans humain, économique ou environnemental. La prévention des risques naturels consiste à s’adapter à ces phénomènes pour réduire, autant que possible leurs conséquences prévisibles et les dommages potentiels.

Elle complète la politique de protection civile (qui permet de gérer la crise lorsqu’elle survient) et la politique d’indemnisation des dommages. Vous trouverez, dans cet espace dédié à la prévention des risques naturels, de nombreuses informations pour développer votre connaissance : des aléas et des risques naturels, des règles de vigilance et des systèmes d’alerte, des bonnes pratiques et réflexes à adopter au quotidien et enfin, des moyens de se préparer aux situations d’urgence. »

Quels sont les risques naturels à la Réunion ?

On compte quatre grandes catégories de risques naturels à la Réunion :

Les dangers météorologiques : cyclones, fortes pluies, vents forts, orages, fortes houles

Le risque de tsunami : le dimanche 26 décembre 2004, alors que l’Indonésie était frappée de plein fouet par un séisme d’une magnitude de 9,5 sur l’échelle de Richeterre (220 000 victimes), la Réunion était témoin d’un tsunami de petite amplitude causant uniquement des dégâts matériels. Prudence étant mère de sûreté, les autorités réunionnaises ont décidé d’ajouter le tsunami à la liste des risques naturels susceptibles de frapper l’île.

Le risque cyclonique : les autorités restent aux aguets devant les aléas météorologiques propres à cette zone de la planète. Chaque année, elles émettent des prévisions (Saison cyclonique) afin que la population puisse se préparer, sans être prise au dépourvu.

Les feux de forêt : pour citer la préfecture de la région Réunion : « Compte tenu des enjeux de son territoire, les autorités considèrent que La Réunion présente un risque moyen feux de forêt au sens de l’Union européenne. ». Le risque étant moyen, il est important d’être paré à toute éventualité.

Présentation de l’Information des acquéreurs et des locataires (IAL)

Toujours selon la préfecture de la région Réunion, depuis le 1er juin 2006, le code de l’environnement (articles L 125-5 et R 125-23 à R 125-27) précise que lors de transactions immobilières, chaque vendeur ou bailleur d’un bien bâti ou non doit annexer au contrat de vente ou de location :

  • D’une part, un état des risques et pollution (ERP) établi moins de 6 mois avant la date de conclusion du contrat de vente ou de location,
  • D’autre part, une information écrite précisant les sinistres résultant de catastrophes technologiques ou naturelles reconnues ayant affecté en tout ou partie de l’immeuble concerné pendant la période où le vendeur ou le bailleur a été propriétaire ou dont il a été lui-même informé par écrit lors de la vente du bien.

Ces deux obligations s’appliquent aux biens bâtis ou non qui sont situés sur le territoire d’une commune concernée par un plan de prévention naturel, minier ou technologique, prescrit ou approuvé, ou situées dans une zone de sismicité. Elle s’applique également si le bien a subi des sinistres ayant donné lieu à indemnisation au titre de l’état de catastrophe naturelle.

Pour en savoir plus sur les communes réunionnaises concernées par l’IAL, rendez-vous sur le site officiel du Préfet de la région Réunion.

N’oubliez pas que votre agent immobilier est le meilleur interlocuteur concernant votre achat de bien immobilier à la Réunion. Il pourra ainsi vous renseigner de manière claire et tangible quant aux risques propres à la commune dans laquelle se situe le bien dans lequel vous souhaitez investir.

Mise en place en 2014 par Sylvia Pinel, alors ministre du Logement, la Loi Pinel a été reconduite. Elle s’adresse à tous les contribuables français désireux d’acheter un bien immobilier neuf (maison ou appartement) situé dans une zone éligible au dispositif. Pour résumer, il octroie aux acquéreurs de biens immobiliers certains abattements fiscaux s’ils respectent certaines conditions. Zoom sur son fonctionnement pour l’île de la Réunion.

Quels sont les avantages de la Loi Pinel ?

Des réductions d’impôt :

  • 31 % du prix du bien si le bien est loué pendant 12 ans ;
  • 29 %, s’il est loué pendant 9 ans ;
  • 23 %, pendant 6 ans.

Acheter un bien immobilier sans apport :

Si habituellement il est nécessaire pour un futur acquéreur de présenter un apport pour pouvoir décrocher un crédit immobilier, grâce au dispositif Pinel, il est possible de décrocher ce même financement sans apport préalable.

Constituer un patrimoine immobilier :

En achetant un bien immobilier, l’acquéreur est certain de faire un placement financier à un taux de rendement intéressant à long terme. Ainsi, il constitue un patrimoine solide, facilement transmissible.

La location immobilière en faveur de ses proches :

Contrairement à la Loi Duflot, la loi Pinel permet de louer au propriétaire d’un bien immobilier de louer ce dernier à ses proches tout en étant éligibles aux avantages fiscaux prévus par le dispositif. Une condition toutefois, le locataire ne doit pas faire partie du foyer fiscal du propriétaire-bailleur.

Un investissement gagnant pour la retraite :

Une fois le délai légal de location expiré, le bien devient disponible à l’usage de son propriétaire. Bien entendu, celui-ci peut continuer à louer son bien ou alors le revendre, voire l’occuper en tant que résidence principale ou secondaire.

Les conditions légales Pinel pour bénéficier de la réduction d’impôt à la Réunion

  • La construction du bien immobilier doit avoir été achevée dans les 30 mois qui suit la date de la signature d’acquisition ;
  • Il doit être acheté avant le 31 décembre 2021 ;
  • L’acquéreur est autorisé à acheter deux logements maximum par an dans la limite d’un investissement total de 300 000 € par an et d’un plafond de 5 500 €/m² ;
  • Le bien acquis doit être situé en zone éligible ;
  • Il doit être mis en location vide en tant que résidence principale pendant une période minimale de 6, 9 ou 12 ans ;
  • Il doit respecter le plafond de loyer de la zone où il se trouve ;
  • Le bailleur doit respect du plafond de ressources du ou des locataire(s) ;
  • Si le locataire est l’ascendant ou le descendant du propriétaire, il ne doit pas être membre du foyer fiscal du propriétaire ;
  • Le bien doit être aux normes de performance énergétique et thermique BBC 2005 ou RT 2012.
  • L’acquéreur doit respect du plafonnement global des avantages fiscaux de 18 000€ / an.

La Loi Pinel : ce qui change en 2021 pour la Réunion

Voici les modifications apportées à au dispositif Pinel :

  • Le bien immobilier doit être neuf et mis en location pendant 6,9 ou 12 ans ;
  • Il doit être loué dans les 12 mois qui suivent son achèvement ;
  • Être conforme aux normes énergétiques en vigueur ;
  • Il doit respecter les règles relatives à l’encadrement des loyers (5 500€/m²) ;
  • Les locataires ne doivent pas dépasser un certain plafond de revenus.

Si vous êtes sur le point de concrétiser votre projet d’achat d’un appartement ou d’une maison à l’île de la Réunion, c’est le moment parfait pour optimiser la consommation électrique du bien immobilier. Adoptez les bonnes stratégies pour faire des économies conséquentes, mais également pour participer activement à la préservation de l’environnement.

Quel climat à l’île de la Réunion ?

Si votre projet d’achat immobilier se situe à la Réunion, voici ce qu’il faut retenir sur le climat de l’île :

L’île de la Réunion compte deux grandes saisons :

  • La saison des pluies, qui va de novembre à avril ;
  • La saison « sèche », qui va de mai à octobre.

En conséquence pour vivre confortablement, si le logement que vous souhaitez acheter se situe en basse altitude (jusqu’à 400 m d’altitude), l’objectif est de rafraîchir l’intérieur durant la période sèche. Situé dans les Hauts (jusqu’à 800 m d’altitude), il s’agit de maîtriser l’humidité ambiante.

Consommation énergétique : les bons gestes

Voici les points à améliorer dans un logement situé à l’île de la Réunion afin d’optimiser sa consommation énergétique :

L’isolation thermique : cet aspect est important, y compris lorsqu’on vit sur une île au climat tropical ! En effet, votre maison ou appartement à la Réunion peut être optimisé afin que les habitants ne souffrent pas des fortes chaleurs et mieux, sans avoir à utiliser des appareils électriques énergivores tels que la climatisation électrique. L’isolation thermique passe notamment par la toiture, le grenier, des murs et les fenêtres.

Une meilleure utilisation de la ventilation naturelle : afin de réduire la température intérieure et l’humidité ambiante sans avoir recours à des appareillages électriques coûteux en énergie, pensez aux ventilateurs de plafond, aux systèmes de ventilation mécanique contrôlée (VMC), aux volets orientables.

L’installation de chauffage solaire : dans les Hauts, les températures peuvent descendre jusqu’à 6°C ! Si votre maison est située dans ces zones, pensez au chauffage solaire. Grâce à l’installation de panneaux solaires, soyez doublement gagnant en produisant également de l’eau chaude grâce à l’énergie naturelle du soleil.

La climatisation solaire : là encore, le soleil peut jouer un rôle important et positif dans votre consommation énergétique, comme l’illustre la climatisation solaire. Le principe est similaire à celui du chauffage solaire et nécessite l’installation de panneaux thermiques.

Quelles sont les aides existantes pour la rénovation énergétique de l’habitat ?

Les Réunionnais disposent d’un large éventail d’aides en faveur de la rénovation énergétique de leur logement. L’article « Les aides à la rénovation énergétique » de l’Adil de la Réunion revient sur le sujet.

Si vous prévoyez de déménager depuis la France métropolitaine vers la Réunion, vous pouvez bénéficier, sous conditions, de l’une des nombreuses aides financières prévues par la législation. Une bonne nouvelle si vous souhaitez aménager dans un appartement ou une maison sur l’île intense pour en faire votre résidence principale !

Les informations qui vont suivre proviennent de l’article Déménagement : à quelles aides pouvez-vous prétendre ? du site officiel du ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance.

La prime de déménagement de la CAF et de la MSA

La Caisse d’allocations familiales (CAF) et la Sécurité sociale agricole (MSA) proposent une prime de déménagement et une aide au déménagement à leurs bénéficiaires.

Les conditions :

  • Avoir au moins 3 enfants à charge (nés ou à naître)
  • Être éligible à l’aide personnalisée au logement (APL) ou à l’allocation logement à caractère familial (ALF) pour votre nouveau logement
  • Le déménagement doit avoir lieu entre le 1er jour du mois civil suivant le 3e mois de grossesse et le dernier jour du mois civil précédant les 2 ans de votre dernier enfant.

Cette prime couvre en partie les dépenses réellement engagées lors d’un déménagement et son montant varie en fonction d’un plafond et du nombre d’enfants à charge du demandeur. Depuis le 1er avril 2020, le montant maximum de la prime est égal à 994,56 € pour 3 enfants à charge et 82,88 € par enfant supplémentaire.

Important : les demandeurs bénéficient d’une période de 6 mois après leur déménagement afin d’entamer les démarches visant à obtenir la prime de déménagement procurée par ces deux organismes

L’aide du fonds de solidarité pour le logement

Le fonds de solidarité pour le logement (FSL) est géré par les conseils généraux, qui fixent les plafonds financiers pour son attribution et les conditions d’obtention, qui peuvent donc varier d’un département à l’autre.

Il finance sous forme de prêt ou de subvention les personnes en situation difficile désireuses de déménager en prenant en charge les frais de déménagement et dans certains cas, finance les dépenses liées à l’entrée dans le nouveau logement comme le dépôt de garantie, les frais d’agence, le 1er loyer, l’assurance habitation, etc.

Les aides d’Action logement

Ces aides se divisent en deux catégories précises :

  • Mobili-pass, pour les salariés (hors agriculture) ;
  • Agri-Mobilité, pour les salariés agricoles.

Mobili-pass

Mobili-pass s’adresse aux salariés d’une entreprise non agricole qui emploie au moins 10 personnes et selon les conditions suivantes :

  • Le salarié déménage pour des raisons professionnelles

ET

  • Il respecte une distance d’au moins 70 km entre son ancienne et sa nouvelle résidence, ou plus de 1 h 15 entre son ancienne résidence et son nouveau lieu de travail.

L’aide Mobili-pass est accordée sous forme d’une subvention et/ou d’un prêt destiné à financer les frais liés à la recherche de logement et à l’installation dans le logement.

Le prêt quant à lui va servir à financer les dépenses aussi bien sur le lieu de départ que celui d’arrivée (assistance à la mise en location, mise en vente du logement, frais d’agence immobilière ou de notaire dans cadre de la signature du nouveau bail).

Concernant le montant maximal alloué, il dépend de la nouvelle zone de résidence : zone A, A bis, B1, B2 ou C.

Agri-Mobilité

Agri-Mobilité s’adresse aux salariés agricoles dans le cadre de leur mobilité professionnelle.

Une aide Agri-mobilité-Jeune est octroyée aux personnes de moins de 30 ans en alternance dans une entreprise du secteur agricole, en prenant en charge une partie du loyer.

D’autres aides existent et s’adressent à des cas spécifiques, tels que la mutation professionnelle d’agent de l’État.

Le Tampon (97430) est situé dans le sud de la Réunion. il s’étale sur les pentes qui descendent de la Plaine des Cafres vers l’océan. Il s’agit de l’un des territoires les plus vastes de l’île et la quatrième commune en nombre d’habitants. La commune est encadrée au Nord-Ouest par le Bras de la Plaine et au Sud-Est par la Rivière des Remparts. Sa position géographique lui permet d’offrir un climat tempéré favorable aux investissements immobiliers, à la villégiature, au tourisme et à l’agriculture (canne à sucre, fruits, fleurs, élevage, maraîchage), lui conférant le surnom de « Grenier du Sud ». Fleurie, conviviale, sa devise est « Le Tampon, une commune où il fait bon vivre ».

Vivre au Tampon

Limitrophe de Saint-Joseph, la Plaine des Cafres, l’Entre-Deux et au nord de Saint-Pierre qu’elle surplombe, Le Tampon ne possède pas de littoral. Cela ne l’empêche pas, toutefois, de proposer un cadre de vie particulièrement situé entre mer et montagne, animé et confortable au quotidien d’autant plus que la commune est proche des centres économiques du Sud.

Avec 77 283 habitants (chiffres du 01/01/2019), cette commune abrite à ce jour 15 810 familles avec enfants, 1476 TPE et PME, ainsi que 459 commerces de proximité. Ajoutons à cela de nombreuses installations sportives, culturelles, des écoles, etc. Le Tampon est une commune animée et commerçante, confortable aussi bien pour ses jeunes résidents que les séniors.

Enfin, la commune longe la N3, qui traverse l’île de Saint-Benoît à Saint-Pierre, tout en étant proche de la N1 et la N2. Du côté des transports en commun, elle dispose d’un réseau de bus qui dessert un peu plus de 70 arrêts.

L’immobilier au Tampon

Au Tampon, 54 % des résidents sont propriétaires, contre 46 % de locataires.

Si vous souhaitez acheter un bien immobilier dans cette commune dynamique de la Réunion, comptez :

  • pour une maison entre 1440€/m² et 2700€ /m²
  • pour un appartement entre 1400€/m² et 2600€/m²

Située le long du littoral de la côte ouest de la Réunion, entre Saint-Gilles et Saint-Leu, La Saline-les-Bains (97434) est traversée par la route nationale 1 qui a largement contribué à son développement touristique. Si vous souhaitez vous tourner vers l’immobilier à l’île de la Réunion, elle est le paradis des vacanciers. Parfait pour un investissement résidentiel ou locatif, ce quartier attire les touristes à longueur d’année, séduits par son climat tropical sec son bel ensoleillement, son atmosphère et son environnement parfaits pour la détente.

Portrait de La Saline-les-Bains

Station balnéaire chaleureuse et accueillante envers les visiteurs de passage et ceux qui souhaitent s’y installer. On y trouve un large choix de plages qui s’étendent de l’Hermitage jusqu’au « Trou d’eau » avec un vent bien présent tout l’hiver Austral, les amateurs de sport de glisse sur les plages surveillées ne sont pas en reste et pour les amateurs de farniente divers club de plage.

Tout comme Saint-Gilles-les-Bains et Saint-Leu, La Saline-les-Bains dépend du territoire communal de Saint-Paul. Il est facile d’accéder au nord et au sud de l’île, grâce à la route des Tamarins tandis que les villes de Saint-Paul et Saint-Pierre sont accessibles par la route du littoral en à peine 20 minutes. Quant à l’aéroport de Saint-Denis, il se trouve à moins de 60 km.

Idéale pour un investissement immobilier locatif, La-Saline-les-Bains compte également un large éventail de résidences hôtelières. Les touristes viennent ici pour profiter du lagon, faire du kayak, du pédalo ou encore de la planche à voile. Ajoutons à cela le Jardin botanique, les possibilités de randonnée, l’aquarium.

Prix de l’immobilier à La Saline-les-Bains

Du côté des prix de l’immobilier, à l’achat, il faudra compter entre :

  • pour une maison entre 3500€/m² et 5200€ /m²
  • pour un appartement entre 3300€/m² et 4400€/m²

Située sur le Territoire de la Côte Ouest (TCO) de la Réunion, Saint-Gilles-les-Bains (97434) est une station balnéaire. Animé, dynamique, apprécié pour ses plages (Roches Noires, plage des Brisants), ce quartier fait partie des incontournables aussi bien chez les touristes que les habitants de l’île de la Réunion. Moderne, il a fait l’objet d’un programme de rénovation urbaine portant notamment sur la requalification de son centre-ville.

L’ouest de l’île de la Réunion

L’ouest de l’île de la Réunion, considéré comme le « croissant d’or de la côte Ouest » est représenté par Saint-Paul. Ancienne capitale de l’île, cette commune a accueilli les premiers colons. Aujourd’hui, aux côtés de l’Hermitage et de La Saline, Saint-Gilles, qui compte près de 9000 habitants, est un véritable centre touristique avec ses incontournables : plages et lagons, restaurants, cafés, nombreuses activités sportives et balnéaires, port de plaisance. Au quotidien, ses habitants peuvent compter sur divers services et infrastructures de transport, de commerce, d’éducation, de culture, de santé.

Bon point pour ceux qui souhaitent s’y installer, la route des Tamarins a participé au désengorgement du centre-ville traversé par la RN1A, facilitant l’accès, par exemple, à Saint-Denis, situé à 35 km. Quant au secteur de Chemin Summer, qui surplombe le centre de Saint-Gilles, il offre un cadre serein couplé à des vues à couper le souffle sur le littoral.

Vivre à Saint-Gilles-les-Bains – Immobilier

41 % des habitants de Saint-Gilles-les-Bains sont propriétaires. Quel que soit votre projet immobilier, ce quartier compte 58 % d’appartements et 42 % de maisons.

Du côté des prix de l’immobilier, à l’achat, il faudra compter entre :

  • Pour une maison entre 3200€ et 4900€/m²
  • Pour un appartement entre 3200€/m² et 3900€/m²