Si vous avez décidé d’acheter une maison afin de la mettre en location et plus précisément la proposer pour de la colocation, l’aménagement des lieux est un élément clé. Des espaces correctement agencés garantissent un retour sur investissement rapide et intéressant ainsi qu’une rentabilité durable. Fonctionnalité, respect des normes, durabilité, il s’agit là des trois socles d’un projet réussi !

Quel est votre type de locataire cible ?

Premier point et non des moindres, le type de locataire visé. En effet, les besoins ne sont pas les mêmes pour le jeune étudiant que pour le jeune professionnel. Commencez par analyser vos objectifs en matière de colocation.

La maison est-elle aux normes ?

L’aménagement d’une maison pour la colocation inclut également le plus grand respect des normes, car il en va du confort et de la sécurité des futurs colocataires. Plomberie, électricité, système de chauffage, gaz, prenez connaissance des normes en vigueur et rapprochez-vous d’une entreprise spécialisée afin de procéder à une vérification générale pour chaque circuit.

Profitez de ces vérifications afin d’optimiser l’aménagement de la maison, par exemple, avec une nouvelle redistribution des prises électriques, des arrivées d’eau, etc.

Une maison peu gourmande en énergie

L’aménagement de la maison est également l’occasion de revoir le système de climatisation ainsi que l’isolation générale des lieux. Lorsque ces deux postes sont correctement traités, cela garantira le confort des colocataires tout en limitant les factures énergétiques.

Là encore, il convient de faire appel à un professionnel, qui pointera les éléments à modifier ou à changer.

Penser l’aménagement de la maison

La transformation d’une maison en colocation ne doit laisser aucune place à l’improvisation. Il en va de votre crédibilité en tant que bailleur, mais aussi du confort des colocataires, donc de leur « fidélité » en tant que locataires.

Concernant la surface allouée à chaque colocataire, les spécialistes préconisent 15 m² par chambre, dans la mesure du possible, à laquelle il faut également ajouter des sanitaires adaptés. Concrètement, pour deux chambres, comptez 2 salles de bain.

Quant aux lieux communs, à savoir la cuisine, le séjour et le salon, il peut s’agir d’une grande pièce qui remplit ces trois postes.

N’oubliez pas les rangements, de préférence au moins un rangement par colocataire.

La séparation des espaces

La colocation ne doit pas signer la fin du respect de la vie privée des colocataires, aussi, la maison doit disposer d’un endroit où ils peuvent se retrouver seuls lorsque le besoin s’en fait sentir.

Zoom spécial sur la cuisine et la salle de bains

Ces deux pièces sont sans nul doute celles qui coûtent le plus cher à aménager et à optimiser.

Dans le cas de la cuisine, vous devrez prévoir des meubles pratiques, durables et qui donnent une sensation d’espace. En effet, il s’agit d’un lieu de rassemblement, où les colocataires peuvent se retrouver, prendre l’apéritif ou même leurs repas en communauté.

Du côté des électroménagers, le réfrigérateur doit être suffisamment grand afin que les colocataires puissent le partager sans « se marcher dessus ». Dans un esprit de convivialité, pensez à ajouter un électroménager toujours gagnant : la raclette ou la pierrade, qui encouragent le partage et la bonne humeur.

Pour la salle de bain, préférez la douche à la baignoire dans un souci d’économie de l’espace. Ajoutez suffisamment d’aérations afin que les lieux restent toujours sains, quelle que soit la saison. Bien entendu, les rangements (étagères, paniers, boîtes) permettront de garder les lieux propres et de grappiller quelques centimètres carrés toujours bienvenus. Citons enfin le sèche-serviette, qui permet également de gagner de l’espace.

L’aménagement d’une maison pour la colocation n’est pas un exercice compliqué, mais qui nécessite une bonne organisation. Pour trouver le bien adéquat à votre projet, comptez toujours sur l’œil acéré d’un agent immobilier, qui vous guidera et surtout, vous permettra d’investir dans un bien idéalement situé !

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *