Si vous souhaitez acheter une maison ou un appartement, il est tout à fait normal de demander un crédit immobilier afin de financer votre investissement. Or, il est toujours possible de négocier ce prêt afin qu’il soit le plus avantageux possible pour vous. Voici les arguments à mettre en avant pour y parvenir.

Pourquoi faut-il négocier un prêt immobilier ?

Si on pense immédiatement à la diminution du taux d’intérêt, la négociation du prêt immobilier peut mener à de nombreux autres avantages, tels que des tarifs plus intéressants sur les frais de dossier, les assurances, pénalités en cas de remboursement anticipé, etc.

Un taux d’endettement faible

L’INSEE définit le taux d’endettement de la manière suivante :

Le taux d’endettement mesure le niveau de la dette par rapport aux fonds propres.

Il est égal à l’endettement financier (soit les emprunts obligataires ;

+ les emprunts bancaires, dont les immobilisations en crédit-bail non amorties ;

+ les autres emprunts ;

+ les crédits bancaires courants, y compris les créances cédées non échues ;

+ les emprunts et avances de trésorerie reçus du groupe et des associés ;

+ les titres de créances négociables émis hors groupe rapporté aux capitaux propres.

Les banques privilégient les dossiers présentant un taux d’endettement situé entre 10 % et 15 %. Au-delà de 33 % et avec des revenus jugés insuffisants, il est quasiment impossible d’emprunter de l’argent du fait des restrictions imposées par la loi Neiertz.

Le portail officiel de l’administration française propose un calculateur d’endettement libre d’utilisation.

Un reste à vivre important

Que vous reste-t-il chaque mois pour vivre une fois toutes vos dépenses faites, y compris le paiement de votre crédit ? Les créditeurs préfèrent les dossiers affichant un reste à vivre entre 400 et 600 euros + 150 euros supplémentaires par personne à charge.

Un apport personnel conséquent

L’apport personnel est un sujet incontournable. Il s’agit de la somme épargnée par l’emprunteur, somme qu’il va injecter dans son crédit immobilier. Les organismes prêteurs demandent généralement un apport personnel correspondant à 10 % du prix du bien. La somme doit couvrir au minimum les frais de notaire. Au-delà de 10 %, l’apport personnel peut également déboucher sur une diminution du taux d’intérêt !

Une gestion de compte bancaire impeccable

Pour convaincre la banque de vous accorder un prêt immobilier, il est important de pouvoir lui présenter des arguments solides, notamment concernant votre aptitude à avoir des finances saines, c’est-à-dire :

  • Ne jamais être à découvert ;
  • Ne présenter aucun d’incident de paiement pour tout crédit en cours ;
  • N’avoir aucun crédit à la consommation ;
  • Vivre selon vos moyens et uniquement vos moyens.

La négociation de prêt immobilier n’est pas une science exacte, toutefois, ces quelques conseils vous permettront d’ajouter des points supplémentaires, en faveur de votre dossier de demande. N’hésitez pas à vous tourner vers votre agence immobilière pour recevoir des conseils supplémentaires sur la manière dont vous pouvez négocier votre emprunt en vue de l’achat d’une maison ou d’un appartement.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *