Si vous souhaitez contracter un crédit immobilier, votre banque vous demandera de lui fournir une « garantie de prêt immobilier ». De quoi s’agit-il ? Comment fonctionne-t-elle ? Voici ce qu’il faut retenir sur cette question essentielle.

Quatre formes de garanties de prêt immobilier

Il existe 4 types de garanties de prêt immobilier :

  • L’hypothèque et l’inscription en privilège de prêteur de deniers (IPPD) ;
  • Les cautions bancaires ;
  • Les cautions mutuelles ;
  • Le nantissement.

Pourquoi une garantie de prêt immobilier ?

Les organismes prêteurs ont tout intérêt à se protéger des emprunteurs qui se retrouvent, pour quelque raison que soit, dans l’incapacité à rembourser leur crédit immobilier. Pour cela, ils vont demander à l’emprunteur de contracter une garantie.

La garantie de prêt immobilier est différente de l’assurance emprunteur, toutefois, elle protège les deux parties :

  • L’établissement prêteur sur la garantie de prêt ;
  • L’emprunteur pour l’assurance emprunteur.

La garantie de prêt immobilier est-elle obligatoire ?

La loi ne prévoit aucune obligation quant à la prise d’une assurance de prêt immobilier dans le cadre d’un crédit immobilier !

Combien coûte la garantie de prêt immobilier ?

En tant que futur acquéreur d’un bien immobilier, n’oubliez pas d’inclure le coût de la garantie de prêt immobilier dans vos frais d’achat. Son montant va dépendre du type de garantie choisie par l’emprunteur et de la somme empruntée.

Zoom sur les quatre formes de garantie de prêt immobilier

L’hypothèque et l’inscription en privilège de prêteur de deniers (IPPD) : ces garanties sont proposées par l’État. L’inscription en privilège de prêteur de deniers (IPPD) concerne les biens déjà construits sujets à un transfert de propriété. L’hypothèque garantit quant à elle les biens immatériels (ventes en l’état futur d’achèvement (VEFA), construction d’une habitation ou travaux de rénovation, etc.).

La caution bancaire : elles concernent les prêts immobiliers des sociétés de cautionnement, créés par les banques, groupements de banques ou organismes financiers afin de réduire les frais des garanties d’État payés par les particuliers.

La caution mutuelle, également appelée Caution mutuelle de fonctionnaire : elle s’adresse, comme son nom l’indique aux fonctionnaires, mais de certaines catégories uniquement, parmi lesquels : Éducation nationale, RATP, SNCF, Commissariat à l’Énergie atomique (CEA), etc.

Le nantissement : elle est réalisée par l’emprunteur lui-même à travers une somme d’argent bloquée, par exemple, dans le cadre d’une assurance vie.

Pour un achat immobilier réussi, n’hésitez pas à demander conseil à votre agent immobilier. Ses connaissances du secteur et de la législation sont des atouts non négligeables !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *