Le Larousse définit les risques naturels et technologiques ainsi : « Événements à caractère de catastrophe, probable, mais non forcément prévisible, dus soit au déchaînement des forces de la nature (risques naturels), soit à la proximité d’activités humaines dangereuses (risques technologiques). ». En tant que futur acquéreur ou que locataire d’une maison ou d’un appartement à l’île de la Réunion, voici ce qu’il faut retenir sur ce sujet.

Risques naturels: définition du gouvernement

Le gouvernement français résume les risques naturels et technologiques de la manière suivante : « La notion de risque naturel recouvre l’ensemble des menaces que certains phénomènes et aléas naturels font peser sur des populations, des ouvrages et des équipements. Plus ou moins violents, ces évènements naturels sont toujours susceptibles d’être dangereux aux plans humain, économique ou environnemental. La prévention des risques naturels consiste à s’adapter à ces phénomènes pour réduire, autant que possible leurs conséquences prévisibles et les dommages potentiels.

Elle complète la politique de protection civile (qui permet de gérer la crise lorsqu’elle survient) et la politique d’indemnisation des dommages. Vous trouverez, dans cet espace dédié à la prévention des risques naturels, de nombreuses informations pour développer votre connaissance : des aléas et des risques naturels, des règles de vigilance et des systèmes d’alerte, des bonnes pratiques et réflexes à adopter au quotidien et enfin, des moyens de se préparer aux situations d’urgence. »

Quels sont les risques naturels à la Réunion ?

On compte quatre grandes catégories de risques naturels à la Réunion :

Les dangers météorologiques : cyclones, fortes pluies, vents forts, orages, fortes houles

Le risque de tsunami : le dimanche 26 décembre 2004, alors que l’Indonésie était frappée de plein fouet par un séisme d’une magnitude de 9,5 sur l’échelle de Richeterre (220 000 victimes), la Réunion était témoin d’un tsunami de petite amplitude causant uniquement des dégâts matériels. Prudence étant mère de sûreté, les autorités réunionnaises ont décidé d’ajouter le tsunami à la liste des risques naturels susceptibles de frapper l’île.

Le risque cyclonique : les autorités restent aux aguets devant les aléas météorologiques propres à cette zone de la planète. Chaque année, elles émettent des prévisions (Saison cyclonique) afin que la population puisse se préparer, sans être prise au dépourvu.

Les feux de forêt : pour citer la préfecture de la région Réunion : « Compte tenu des enjeux de son territoire, les autorités considèrent que La Réunion présente un risque moyen feux de forêt au sens de l’Union européenne. ». Le risque étant moyen, il est important d’être paré à toute éventualité.

Présentation de l’Information des acquéreurs et des locataires (IAL)

Toujours selon la préfecture de la région Réunion, depuis le 1er juin 2006, le code de l’environnement (articles L 125-5 et R 125-23 à R 125-27) précise que lors de transactions immobilières, chaque vendeur ou bailleur d’un bien bâti ou non doit annexer au contrat de vente ou de location :

  • D’une part, un état des risques et pollution (ERP) établi moins de 6 mois avant la date de conclusion du contrat de vente ou de location,
  • D’autre part, une information écrite précisant les sinistres résultant de catastrophes technologiques ou naturelles reconnues ayant affecté en tout ou partie de l’immeuble concerné pendant la période où le vendeur ou le bailleur a été propriétaire ou dont il a été lui-même informé par écrit lors de la vente du bien.

Ces deux obligations s’appliquent aux biens bâtis ou non qui sont situés sur le territoire d’une commune concernée par un plan de prévention naturel, minier ou technologique, prescrit ou approuvé, ou situées dans une zone de sismicité. Elle s’applique également si le bien a subi des sinistres ayant donné lieu à indemnisation au titre de l’état de catastrophe naturelle.

Pour en savoir plus sur les communes réunionnaises concernées par l’IAL, rendez-vous sur le site officiel du Préfet de la région Réunion.

N’oubliez pas que votre agent immobilier est le meilleur interlocuteur concernant votre achat de bien immobilier à la Réunion. Il pourra ainsi vous renseigner de manière claire et tangible quant aux risques propres à la commune dans laquelle se situe le bien dans lequel vous souhaitez investir.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *