Immobilier : bilan de l’année 2022

Avec l’année 2022 qui touche à sa fin, l’heure est au bilan pour le secteur immobilier. Entre l’augmentation des taux d’intérêt, un taux d’usure défavorable, les ménages ont eu du mal à décrocher un crédit immobilier. À quoi faut-il s’attendre en 2023 ?

2022, marquée par une détérioration de l’accès au crédit immobilier

Les Français ont eu du mal à décrocher un crédit immobilier à compter du 2e trimestre 2022. À l’origine de ce phénomène, l’inflation et un durcissement de la politique monétaire de la Banque Centrale européenne. Résultat, selon les données Observatoire Crédit Logement/CSA, le taux d’intérêt moyen est passé de 1,05 % en janvier à 2,25 % en novembre 2022. Quelles sont les prévisions pour 2023 ? Les spécialistes tablent vers une hausse avec un taux d’intérêt qui devrait dépasser les 3 % !

Vers une réforme de l’usure en 2023 ?

Les ménages ont perdu environ 15 % de pouvoir d’achat en 2022, une mauvaise nouvelle lorsqu’on sait également que les prix de l’immobilier ne montrent aucun signe de baisse. Si l’on ajoute à cela une réglementation de l’usure dépassée, qui ne correspond plus à la réalité, l’année 2023 pourrait se dérouler de manière similaire. À moins que le projet de loi de finances 2023 déposé par les parlementaires soit voté ! En effet, l’amendement dont il est question prévoirait la sortie de l’assurance emprunteur du calcul de l’usure.

Des refus de prêt immobilier par milliers en 2022

Du fait du TAEG (Taux annuel effectif global) supérieur au taux d’usure et des conditions d’octroi de plus en plus complexes, les refus de prêt immobilier ont plu en 2022.

Selon le site BFM / RMC, « Les autres motifs arrivent loin derrière: un taux d’endettement trop élevé (30,5 %), la situation professionnelle, notamment l’absence de CDI (21,7 %) ou encore un apport personnel insuffisant (20,2 %). Il est à noter aussi que, parallèlement, le diagnostic de performance énergétique (DPE), qui donne la consommation énergétique du logement et qui est un élément auquel les banques prêtent de plus en plus attention, a été un obstacle dans 3,3 % des cas. »

Les spécialistes prévoient néanmoins une certaine accalmie au tout début de l’année 2023, du fait du nouveau calcul des taux d’usure. Phénomène qui devrait être rapidement ralenti pour ne pas dire annulé par l’augmentation toujours en cours des taux d’intérêt.

La loi Lemoine

Promulguée le 28 février 2022, la loi Lemoine (d’après la députée Patricia Lemoine) a pour objectif de démocratiser et de simplifier l’accès à l’assurance sur le prêt immobilier. Pour cela, elle assouplit plus encore les conditions de résiliation de cette assurance, augmente la protection des personnes en cours de maladie ou ayant souffert d’une maladie grave.

Lisez la suite dans notre article « Loi Lemoine : du nouveau pour l’assurance emprunteur ! »

Une année 2022 complexe pour les acquéreurs

Selon un sondage réalisé par PAP.fr auprès de 10 828 candidats à l’achat entre les 22 et 27 novembre 2022, 9,8 % des acheteurs ont déclaré avoir fait l’objet d’un refus de prêt récemment.

Si vous projetez d’acheter un bien immobilier en 2023, demandez conseil à votre agent immobilier ! Celui-ci possède toute l’expertise nécessaire pour trouver un bien qui corresponde à votre profil financier, donc propice à l’octroi d’un crédit.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.