L’impôt sur la fortune immobilière : comment ça marche ?

L’impôt sur la fortune immobilière ou IFI est applicable aux personnes propriétaires et biens immobiliers dont la valeur nette dépasse 1 300 000 €. Toutes les questions que vous vous posez sur le fonctionnement de cette taxe si vous souhaitez devenir propriétaire immobilier !

Quelques caractéristiques de l’IFI

Le montant net à payer de l’impôt sur la fortune immobilière repose sur un barème progressif.

En dessous d’une certaine valeur, le patrimoine éligible à l’IFI bénéficie d’une réduction d’impôt.

Lorsqu’il y a des réductions d’impôt, l’IFI est plafonné.

Quels types de biens immobiliers peuvent être soumis à l’impôt sur la fortune immobilière ?

Le site officiel de l’Administration française explique que le calcul de l’IFI repose sur la valeur nette d’un patrimoine immobilier imposable au 1er janvier. Cette date est importante, puisqu’elle survient après la déduction des dettes existantes du contribuable.

Lorsque l’administration parle de dettes existantes, il faut comprendre :

  • Tout emprunt immobilier pour acheter un bien ou les droits sur un bien imposable ;
  • Des travaux de rénovation, construction, reconstruction ou d’agrandissement d’un bien ;
  • L’achat d’actions ou de parts au prorata d’un bien ou de droits immobiliers imposables ;
  • Travaux d’entretien financés par un locataire et remboursables par son propriétaire ;
  • Travaux d’entretien financés par un propriétaire et remboursés par son locataire au-delà du 31 décembre de l’année de départ du locataire ;
  • Paiement d’impôts dus sur les biens imposables.

Ne sont pas déductibles :

  • Les impôts de l’occupant du bien immobilier ;
  • Les revenus imposables tirés des biens immobiliers (par exemple, loyers).

Comment savoir si la valeur d’un bien rend éligible à l’IFI ?

Le calcul dépend de plusieurs facteurs, notamment du type de bien :

  • Immeuble bâti / non bâti ;
  • Biens et droits immobiliers détenus en usufruit ;
  • Biens et droits immobiliers en crédit-bail ou location-accession à la propriété immobilière ;
  • Titres de société représentatives de l’immobilier détenu par une société.

L’article « Comment déterminer la valeur des biens que je déclare pour le calcul de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) ?  » revient sur chaque cas de figure.

Profitez de la décote

Une décote de 17 500 € – 1,25 % de la valeur nette taxable du patrimoine est prévue pour tout patrimoine d’une valeur située entre 1 300 000 € et 1 400 000 €.

Comment bénéficier de la réduction d’impôt sur la fortune immobilière ?

Les contribuables éligibles à l’IFI peuvent adoucir la note en faisant des dons aux organismes d’intérêt général. Les autorités fiscales prévoient en effet une réduction égale à 75 % des dons réalisés, dans la limite de 50 000 €.

Quel est le dernier barème de l’impôt sur la fortune immobilière ?

Voici le dernier barème en vigueur, communiqué par l’Administration française en sachant que le barème est appliqué à partir de 800 000 €, y compris si le seuil d’imposition à l’IFI est valable à partir de 1 300 000 €.

Fraction de la valeur nette taxable du patrimoine Taux applicable
Jusqu’à 800 000 € 0 %
Entre 800 001 € et 1 300 000 € 0,50 %
Entre 1 300 001 € et 2 570 000 € 0,70 %
Entre 2 570 001 € et 5 000 000 € 1 %
Entre 5 000 001 € et 10 000 000 € 1,25 %
Supérieure à 10 000 000 € 1,50 %

Bon à savoir

L’IFI se déclare en même temps que l’impôt sur le revenu, sur papier ou en ligne.

Le montant de l’IFI est envoyé dans un courrier distinct de celui de l’impôt sur le revenu.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.