PPRN, les plans de prévention des risques naturels de la Réunion

Zoom sur le PPR – le Plan de Prévention des Risques

Le Plan de Prévention des Risques naturels (PPR) a été créé par la loi du 2 février 1995. Il s’agit d’un des nombreux moyens mis en place par l’État dans le cadre de la prévention des risques naturels.

Les plans de prévention des risques ont un but préventif en réglementant l’urbanisme dans des zones exposées à des risques majeurs, naturels ou technologiques. Avec 3 objectifs principaux le PPR :

  • Délimite les zones exposées aux risques. En fonction de la nature et de l’intensité du risque encouru, il limite ou interdit toute construction,
  • Les zones indirectement exposées aux risques, mais où certains aménagements pourraient provoquer une aggravation des risques ou une apparition de nouveaux risques,
  • Définit les mesures de prévention, de protection ou de sauvegarde à mettre en œuvre dans les zones directement ou indirectement exposées

Des PPRN – Plans de prévention des risques naturels – pour la Réunion

Pourquoi des plans de prévention des risques naturels à la Réunion ? Une loi datant du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels oblige les propriétaires à informer les locataires de biens immobiliers lorsqu’ils sont situés dans une zone de prévention des risques. Pour cela, les propriétaires de la Réunion doivent fournir à leurs locataires :

  • Un état écrit des risques technologiques et naturels. Ce document doit être établi moins de six mois avant la date de conclusion du bail et se référer à un autre document communal d’informations. Ce dernier est disponible auprès des autorités locales et doit être accompagné de documents graphiques permettant de localiser les biens immobiliers en question.
  • La liste des sinistres frappant les biens et ayant donné lieu à une indemnisation publique au titre des effets d’une catastrophe naturelle ou technologique alors que ce propriétaire disposait de l’usage de ce bien ou qu’il en ait été informé par écrit par le précédent propriétaire. Cette information peut être rédigée sur papier libre.

Sont concernés par ces dispositions tous les biens immobiliers bâtis ou pas. En cas d’absence d’information des locataires, le bail devient nul. À la Réunion, avec 125 000 personnes situées en zone inondable et plus de 100 000 personnes exposées à des mouvements de terrain, on peut dire que c’est l’intégralité de l’île qui est concernée par sept risques majeurs :

  1. Les cyclones, l’île se situant dans le bassin cyclonique du sud-ouest de l’océan Indien,
  2. Les éruptions volcaniques, avec la présence d’un volcan en activité permanente,
  3. Les inondations, avec une exposition au milieu tropical océanique susceptible de générer des précipitations importantes, inégalement réparties dans le temps et l’espace,
  4. Les mouvements de terrain, avec une nature de sol et un relief jeune marqué, en évolution permanente présentant des altérités,
  5. Les feux de forêt,
  6. Les séismes et les houles, marée de tempête et tsunamis,
  7. Une exposition à de fortes houles tout au long de l’année

L’avènement régulier de catastrophes naturelles à la Réunion (Berguitta, Fakir en 2018, Bejisa en 2014, etc.) justifie quant à lui le PPRN (Plans de prévention des risques naturels), destiné à protéger les personnes et les biens.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *