Préparer son achat immobilier

Les projets d’achat immobilier sont nombreux, pour certains, il s’agit d’améliorer son cadre de vie, pour d’autres, de concrétiser un projet de construction, etc. Avant de se lancer dans un tel projet, il est essentiel de préparer l’aspect financier. Ce qu’il faut retenir…

Les étapes d’un achat immobilier

Pour résumer un achat immobilier, il se déroule de la manière suivante :

  • La recherche d’un bien immobilier
  • L’offre d’achat
  • Le choix du notaire
  • Le compromis ou la promesse de vente
  • Demande de prêt
  • Délai de rétractation (10 jours)
  • Délai d’obtention du prêt (1 mois et demi environ)
  • Acceptation de l’offre de prêt
  • Acte de vente

Le budget

Premier point essentiel à mettre sur la table dans le cadre d’un achat immobilier : le budget. Avez-vous des économies destinées à cet effet ? Allez-vous emprunter auprès d’une banque ? Quelle sera votre capacité de remboursement ? Cet aspect va déterminer toute la suite du projet.

L’épargne

À moins d’avoir la totalité du budget nécessaire pour acheter votre logement, il vaut mieux disposer d’un apport personnel, qui facilitera l’accord de prêt auprès de la banque.

Pour épargner, il existe les solutions suivantes :

Le Plan d’Épargne Logement (PEL), un support d’épargne bloqué et réglementé qui permet à terme d’obtenir un prêt à taux préférentiel. Le titulaire peut également obtenir une prime et un droit de prêt immobilier (jusqu’à 92 000 €, après 4 ans), construction, aménagement, grâce à son compte épargne, à condition que ce dernier soit conservé au minimum 4 ans et maximum 15 ans, durée de vie de ce plan. Pour les PEL ouverts après mars 2011, au bout de ce délai, ils deviennent des livrets d’épargne ordinaires rémunérés au taux décidé par la banque. Enfin, les sommes épargnées sont uniquement disponibles au moment de la clôture du plan.

Le Compte Épargne Logement (CEL) peut être ouvert par toute personne physique, même mineure dès lors où sa résidence habituelle est en France. En cas de détention d’un PEL, l’ouverture d’un CEL doit se faire dans le même établissement. Le titulaire ne peut posséder qu’un CEL et ne pourra en ouvrir un autre auprès d’une autre banque. Le cumul de certains produits d’épargne comme le Livret jeune est possible. Il n’y a aucuns frais d’ouverture ou de fermeture. Ce compte donne la possibilité d’emprunter jusqu’à 23 000 € après 18 mois d’épargne.

Montant du prêt immobilier

Les banques prennent généralement deux facteurs pour accorder ou refuser un prêt immobilier :

  1. Les revenus
  2. Le niveau d’endettement, qui correspond au rapport entre toutes les mensualités d’emprunt existantes et les autres dépenses obligatoires régulières comparées aux revenus. Le ratio ne doit pas dépasser 30 % environ.

Le prix du marché immobilier

Pour évaluer son budget, il est important d’estimer le coût d’un bien correspondant à ses besoins en déterminant la surface souhaitée et en calculant le prix du mètre carré dans le secteur choisi. Pour une estimation proche de la réalité, il est fortement recommandé de se rapprocher d’un agent immobilier.

Les frais annexes à l’achat immobilier

Outre le prix du bien immobilier, d’autres dépenses sont à prévoir :

  • Les frais de notaire – 3 à 4 % du prix du bien dans le neuf et 7 à 8 % dans l’ancien,
  • Les frais de négociation – de l’agence immobilière à payer au moment de l’acquisition,
  • Le coût du déménagement
  • Les frais de raccordements – aux services d’électricité, internet, téléphone, etc.
  • Les charges de copropriété,
  • Les assurances et taxes annuelles
  • L’assurance habitation

Trouver un bien immobilier

Pour trouver un bien qui répondra à vos attentes, à vos envies et à vos besoins, il faut réfléchir aux éléments suivants :

  • La localisation du bien, en fonction du but de cet achat immobilier
  • Les points tels que la superficie, les rangements, la présence d’un parking et/ou d’une cave, le type de chauffage (individuel, central, au gaz, électrique, etc.), la qualité sanitaire et énergétique, l’exposition, l’ancienneté du bien et les matériaux de construction, les charges de copropriété éventuelles et les travaux prévus, les commodités (commerces, écoles, etc.), l’environnement général dans lequel se trouve le logement (voisinage, quartier, etc.)

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *