Articles

Si vous préférez investir dans l’immobilier locatif plutôt que celui résidentiel, vous participez activement à un nouveau phénomène dans le secteur, qui compte de plus en plus d’investisseurs répondant à ce profil. Vous avez donc décidé d’acquérir un bien avec l’objectif de le mettre en location : voici les avantages que vous allez pouvoir en tirer.

Immobilier locatif : une série de garanties pour la sécurité des investisseurs

Si vous craignez pour votre sécurité financière en investissant dans l’immobilier locatif, il existe de nombreuses garanties pour vous protéger. Demandez conseil à votre agent immobilier pour obtenir un accompagnement professionnel et bénéficier de ses connaissances accrues de la législation. En attendant, l’investisseur locatif bénéficie d’une garantie loyers impayés (GLI), qui couvre plusieurs aspects qui peuvent survenir au cours d’une location :

  • Loyers impayés ;
  • Départ imprévu du locataire ;
  • Dégradation du bien ;
  • Frais de justice.

Une forme d’investissement accessible à tous

Dans l’imaginaire collectif, l’investissement au sens large du terme nécessite des compétences pointues pour parvenir à gagner de l’argent. Concernant l’immobilier locatif, la donne est différente, d’autant plus que de nombreuses dispositions ont été créées pour faciliter les choses.

Par exemple, il est possible de contracter un prêt immobilier sans apport personnel pour financer l’investissement tandis que les loyers permettront de rembourser ledit crédit. Là encore, votre agent immobilier vous aidera à calculer la somme adéquate de prêt à demander à la banque, en prenant en considération les loyers perçus.

Générer des revenus complémentaires

Au fil du temps, l’investissement dans l’immobilier locatif permet de générer des revenus complémentaires. Une fois le prêt immobilier remboursé, les loyers perçus peuvent être utilisés par le propriétaire à titre de revenus locatifs.

Des avantages fiscaux intéressants

L’investissement dans l’immobilier locatif n’est pas sans avantages fiscaux, grâce à plusieurs dispositifs tels que la loi Pinel, la loi Malraux ou encore la loi Censi-Bouvard. Ils permettent d’amortir une partie du coût du bien à long terme et faciliter le lègue du bien à ses proches qui pourront le transformer en résidence principale ou secondaire.

L’investissement locatif s’adresse à tous les profils, bénéficiaires d’un budget restreint ou suffisamment large. Demandez toujours conseil à un agent immobilier pour trouver le bien idéalement situé afin de pouvoir l’exploiter de manière optimale. Ajoutons à cela les avantages fiscaux et les différents dispositifs existants et nous obtenons un moyen très accessible de constituer un patrimoine financier et immobilier intéressant.

Pour l’achat d’un bien immobilier pour en faire, par exemple, votre résidence principale, vous devrez suivre certaines étapes essentielles. Voici un résumé pratique qui vous permettra de planifier, tranquillement pendant le reconfinement, cet investissement financier et personnel marquant, surtout s’il s’agit d’une première pour vous !

Vos possibilités financières

Acheter un bien immobilier à crédit induit que vous allez devoir :

  • Présenter votre apport personnel à la banque ou à l’organisme financier prêteur (dans le meilleur des cas, 10% du prix de vente) ;
  • Calculer au plus juste votre capacité d’emprunt ;
  • Votre capacité de remboursement ;
  • Taux d’endettement actuel ;
  • Reste à vivre.

Il est fortement conseillé de prendre rendez-vous avec votre banquier. Vous devrez ainsi lui présenter vos documents financiers (emprunts en cours, fiches de paie, budget familial, etc.). Ensemble, vous déterminerez la somme que vous pourrez emprunter et le remboursement mensuel auquel vous serez soumis, si votre prêt est accordé.

Maison ou appartement : déterminez le logement qui vous conviendra le mieux

Vous êtes en plein processus pour devenir propriétaire, toutefois, vous hésitez entre un appartement et une maison.

  • Dans le premier cas, vous devrez prendre en considération notamment le type d’immeuble, son état, le respect des diagnostics techniques, l’entente entre les différents copropriétaires, etc.
  • Dans le second cas, renseignez-vous sur les servitudes de passage, son statut cadastral, la pertinence de la délimitation du terrain, pour ne citer que ces aspects.

Un bien immobilier qui correspond à votre budget

Si vous pensez pouvoir négocier un bien immobilier dont le prix dépasse votre budget, cette pratique n’est pas toujours automatique. Le bien en question se trouve-t-il dans une zone où le marché est dynamique ? Vos chances s’amenuisent. Le mieux à faire si vous souhaitez trouver un logement qui cadre avec vos finances est de demander conseil à un professionnel du secteur ! Son expérience vous orientera vers le bien le plus pertinent.

Les aides financières de l’État

Prenez le temps d’étudier les différentes aides financières proposées par l’État à l’attention des acquéreurs de biens immobiliers :

  • Le prêt à taux zéro (PTZ), destiné aux biens neufs ;
  • Le prêt Action Logement proposé par certaines entreprises ou encore le déblocage de l’épargne salariale ;
  • Le prêt à l’accession sociale (PAS), sous condition d’éligibilité ;
  • La prime d’État versée aux propriétaires de Plan d’Épargne Logement (PEL) ouvert avant le 1er janvier 2018

Les frais liés à l’achat d’un bien immobilier

  • L’achat d’un bien immobilier a un coût, en plus de celui du bien en question ;
  • Les frais de notaire ;
  • Les frais d’agence immobilière ;
  • Les frais liés au prêt ;
  • Les taxes fiscales ;
  • Les charges de copropriété ;
  • Les travaux à financer au sein de la copropriété ;
  • Les dépenses pour le déménagement ;
  • Les travaux de rénovation dans le logement, s’il y en a ;
  • Les frais d’assurance.

Ces pistes vous mettront sur la voie pour réussir l’achat de votre bien immobilier. N’oubliez pas que l’aide d’un professionnel vous permettra d’éclaircir toutes les zones d’ombres qui peuvent entourer un tel investissement !

Acheter un bien immobilier dans le cadre d’un investissement ne doit laisser aucune place à l’improvisation. Voici nos conseils, à mettre en application et de préférence avec l’aide d’un professionnel du secteur pour une acquisition gagnante !Quelques informations pratiques pour bien préparer le terrain.

Analysez le marché de l’immobilier

L’immobilier en tant que secteur d’investissement nécessite des recherches précises et menées de manière consciencieuse en amont. Analysez l’état actuel du marché, recherchez les zones les plus appropriées, où l’immobilier a de grandes chances de vous rapporter de l’argent à court terme – moyen terme et long terme.

Prenez conseil auprès d’une agence immobilière afin de discuter de vos objectifs et de votre business plan.

Achetez un bien qui vous plaît

Choisissez un bien que vous auriez acheté pour vous et votre famille. Localisation géographique, environnement général, croissance de la région, analysez ces éléments et rendez-vous sur place. Tout sentiment de malaise est une alarme à prendre en considération.

S’il s’agit d’un bien que vous allez mettre en location, prenez le temps de bien choisir les locataires et surtout n’acceptez pas le premier dossier venu, au risque de déchanter de votre investissement.

Choisissez un bien situé dans une région stratégique

Choisissez un bien situé dans une région que vous connaissez bien et, de préférence, situé à moins d’une heure de route de chez vous. Cela vous permettra de gagner en réactivité si vous êtes amené à vous y rendre.

Les chiffres le remportent sur l’instinct…

Si vous souhaitez investir dans l’immobilier dans la région de votre enfance, attention à ne pas céder rapidement à l’aspect émotionnel, qui n’a pas sa place dans un investissement financier. Analysez plutôt le marché de l’emploi local, la croissance démographique au cours des cinq dernières années, le revenu médian des ménages ou encore le taux de criminalité.

Déterminez clairement vos critères d’achat et prévoyez une porte de sortie

Avant même d’acheter le bien immobilier en question, vous devez avoir une vision précise du bien et savoir comment le revendre rapidement si vous le souhaitez. Cela vous permettra de filtrer plus rapidement les biens disponibles et correspondant à votre business plan.

Préservez votre sécurité financière

Ne surestimez pas vos capacités financières ! Acheter un bien immobilier en vue d’investir ne vous débarrasse pas des imprévus : pas de locataire, travaux, charges, impôts, etc.

Demandez l’aide d’un agent immobilier expérimenté

L’expérience d’un agent immobilier professionnel vous permettra de faire un investissement solide et gagnant.

L’investissement immobilier peut se révéler gagnant lorsqu’il est bien préparé. Comptez sur votre agent immobilier pour vous guider et vous apporter des informations pertinentes et surtout à jour !

L’achat d’une résidence secondaire n’est pas anodin. S’il s’agit avant tout de trouver un bien immobilier qui vous fera plaisir, il est également important de prendre en considération des aspects plus prosaïques. Voici quatre pistes qui vous permettront de réussir votre investissement.

Pourquoi acheter une résidence secondaire ?

Si vous projetez d’acheter une résidence secondaire, commencez par établir un objectif assez précis :

  • Sera-t-il occupé par votre famille et vos proches ?
  • À quelle fréquence : durant les congés et/ou les week-ends ?
  • Souhaitez-vous plutôt le mettre en location ?
  • Est-ce un investissement pour la retraite ?
  • Souhaitez-vous investir pour faire une plus-value sur le long terme ?

En fonction de vos réponses, vous pourrez choisir, par exemple, un bien situé plus ou moins à proximité de votre résidence principale, ou alors, une construction à rénover, voire un bien suffisamment proche des commodités, etc.

Demandez conseil à un agent immobilier expérimenté pour vérifier la faisabilité de votre projet en fonction de vos besoins et envies.

Une résidence secondaire destinée à la location ?

Si vous souhaitez louer votre future résidence secondaire lorsque vous ne l’occuperez pas, prenez en considération l’aspect administratif et pratique. Par exemple, êtes-vous prêt à déménager vos effets personnels plusieurs fois par an pour laisser les lieux à vos locataires ?

Quel type de bien acheter ?

Appartement ou maison ? Les deux options comportent des avantages :

L’appartement : moins cher à l’achat que la maison pour une surface équivalente, à moins de miser sur une ville prisée. Prévoyez toutefois des frais de copropriété, les frais communs pour l’entretien de l’immeuble.

La maison : espace extérieur, aménagement personnalisé, la maison est le choix idéal si vous disposez d’un budget suffisamment solide pour son entretien. Ce dernier point est à prendre en considération si votre résidence secondaire n’est pas occupée en permanence.

Une fiscalité en votre faveur

Choisissez le bon endroit pour acheter votre résidence secondaire ! Trois postes de dépenses supplémentaires sont à décortiquer si vous souhaitez concrétiser votre projet :

  • La taxe foncière ;
  • La taxe d’habitation ;
  • La taxe d’enlèvement des ordures ménagères ;
  • Éventuellement la redevance télé, si vous n’y êtes pas assujetti.

Bon à savoir

Les propriétaires ne sont pas éligibles aux plafonnements et abattements fiscaux sur leur résidence secondaire.

Les communes qui imposent une taxe sur les logements vacants peuvent également appliquer une taxe d’habitation majorée à hauteur de 60 % !

Les loyers perçus sur une résidence secondaire sont imposables en tant que Bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Si vous êtes un particulier et que vous souhaitez investir dans l’immobilier, pourquoi ne pas vous tourner vers le secteur professionnel ? L’immobilier d’entreprise, pour le moins méconnu, présente en réalité de nombreux avantages. Voici nos conseils.

Pourquoi investir dans l’immobilier d’entreprise ?

Les professionnels de l’immobilier tendent à considérer l’investissement dans le secteur dédié à l’entreprise comme étant plus sûr que le résidentiel. Deux raisons principales à cela :

  • Du fait des loyers plus élevés, les rendements pour les propriétaires sont plus intéressants ;
  • Les immeubles de bureaux affichent en moyenne des vacances inférieures à 4,5 %.

Une pléthore d’options

Lorsqu’on parle d’investissement dans l’immobilier d’entreprise, les options sont nombreuses. En effet, vous disposez d’une liste suffisamment diversifiée pour vous permettre de choisir entre des :

  • Bureaux ;
  • Commerces ;
  • Entrepôts ;
  • Espaces de travail ;
  • Usines ;
  • Autres types de biens à vocation professionnelle.

Investir dans l’immobilier d’entreprise au bon endroit

Tout comme pour l’immobilier résidentiel, vous devrez choisir soigneusement la situation géographique du bien professionnel dans lequel vous souhaitez investir. Pour cela, comptez sur votre agent immobilier pour vous aider à localiser un bien situé dans un secteur demandé. Par exemple, à l’île de la Réunion, la capitale, Saint-Denis, affiche actuellement une forte hausse des ventes dans ce secteur.

Une option pour investir stratégiquement son argent

Certes l’immobilier d’entreprise est un secteur d’investissement qui peut rapporter, mais il s’adresse généralement aux profils capables d’apporter un capital suffisamment important dès le départ. De nombreux investisseurs choisissent d’ailleurs de constituer une Société Civile de Placement Immobilier (SPCI) pour ce faire.

Devant l’importance d’une telle démarche, il convient d’être accompagné par un professionnel de l’immobilier afin de bien comprendre tous les tenants et aboutissants. Votre agent immobilier est à même de vous guider pour choisir le bien le plus approprié et dans une zone géographique gagnante.

Bien préparé, un achat immobilier, y compris à vocation locative, peut être une source fiable de revenu supplémentaire pour la retraite. Il s’agit d’une très bonne initiative, à condition de s’y prendre comme il se doit. Voici pourquoi un tel investissement vaut le détour.

Les avantages de l’immobilier locatif

L’immobilier locatif est indéniablement accompagné d’avantages non négligeables :

  • Lorsqu’il est effectué suffisamment de temps avant la retraite, par exemple avec un crédit étalé sur 20 à 25 ans, l’investissement dans l’immobilier locatif est sans pression particulière sur la balance financière.
  • L’investissement locatif dans le neuf s’accompagne de nombreux avantages fiscaux et financiers : réduction des frais de notaires, garantie décennale, réduction d’impôts sous certaines conditions, si acheté en loi Pinel.
  • Une rente régulière grâce aux loyers perçus chaque mois
  • Constitution d’un patrimoine foncier pour les héritiers

Quel retour sur investissement ?

L’investissement dans l’immobilier locatif est rentable si l’on sait faire preuve de patience. En effet, à long terme, les loyers deviennent une source de revenus, une fois les diverses charges et taxes soustraites. Qui plus est, ce revenu est disponible immédiatement et régulièrement si vous décidez de louer le bien immobilier.

Un bien immobilier qui répondra à coup sûr à vos besoins

En choisissant un logement qui correspond à vos envies et qui répond à vos besoins, vous êtes certain de trouver un locataire. De plus, avec l’aide de votre agent immobilier, vous trouverez un locataire solvable et fiable, qui prendra soin de votre bien tout en payant régulièrement ses loyers.

Les éléments à prendre en considération :

  • La proximité des commodités (transports, écoles, commerces) ;
  • La qualité architecturale du bien ;
  • Le niveau de confort ;
  • La distribution des pièces ;
  • La surface ;
  • Le mode chauffage ;
  • L’état, la taille, la surface de l’immeuble, s’il s’agit d’un appartement ou d’un studio.

Préparez votre achat immobilier !

Pour jouir pleinement de votre investissement dans l’immobilier une fois à la retraite, faites en sorte, si possible, de procéder suffisamment longtemps avant votre départ de la vie active ! Il serait dommage, en effet, de continuer à rembourser cet achat en ponctionnant sur votre pension ou vos épargnes.

En investissant dans l’immobilier locatif à la Réunion, vous avez pour but de mener une opération rentable et sécurisée. Parmi les éléments à mettre en œuvre, il y a le calcul de la rentabilité locative de son investissement. Voici ce qu’il faut retenir.

Un élément essentiel

La rentabilité doit faire partie de vos priorités si vous projetez d’investir dans l’immobilier locatif à la Réunion. En effet, en achetant le bon logement, à l’endroit idéal, vous réaliserez un gain annuel qui devra être élevé pour rendre justice à votre projet.

Simulation du calcul de rentabilité locative

La rentabilité brute :

Prenons un appartement de 80 m² situé à La Possession et qui aura coûté 232320 €, frais de notaire inclus.

En le louant 920 € par mois, il rapportera 11040 sur 12 mois. Pour calculer la rentabilité brute de ce bien, il faudra diviser le gain annuel par le prix d’achat qui sera multiplié par 100 :

11040/232320 X 100 = 4,75 % du prix d’achat / an

Attention

La rentabilité brute ne prend pas en considération les frais qui découlent d’un achat à crédit, de la gestion de sa location et des charges courantes, inhérentes aux propriétaires. Pour cela, vous allez devoir calculer la rentabilité nette de votre investissement immobilier.

Ce calcul prend en compte tous les frais et toutes les dépenses suivantes :

  • Intérêts bancaires s’il y a crédit immobilier
  • Assurance propriétaire
  • Assurance loyers impayés
  • Taxe foncière annuelle
  • Charges de copropriété payables par le propriétaire
  • Les dépenses communes pour l’entretien et les réparations dans les immeubles
  • Frais d’agence en cas de gestion par un tiers
  • Frais de gestion du propriétaire (déplacement en cas de demande du locataire, etc.)

Eventuellement :

  • Impôts appliqués aux revenus fonciers
  • Bénéfices industriels et commerciaux (BIC), selon le type de location (vide ou meublée)
  • Statut fiscal choisi
  • Tranche d’imposition du propriétaire (pour obtenir la rentabilité nette d’impôt)

En moyenne, ces frais ponctionnent environ 25 % des loyers perçus, soit 2760 € du gain brut calculé dans notre exemple ci-dessus.

Quelle rentabilité locative à La Réunion ?

Généralement, on investit dans l’immobilier avec un projet en tête : constituer un patrimoine immobilier, avoir un complément de revenu, préparer sa retraite, etc. Or, la Réunion fait partie des destinations idéales pour concrétiser un tel souhait, ce département affichant une rentabilité immobilière plus qu’intéressante, cela grâce à de nombreux facteurs. En effet, l’île affiche une démographie dynamique, une économie florissante depuis longtemps, une forte demande de logement, des programmes spécialement taillés pour les investisseurs, pour ne citer que ces avantages.

Selon les spécialistes, en investissant dans un immeuble à usage privé à La Réunion, soyez certain d’obtenir un rendement d’au moins 4 %, soit 1 % de plus qu’en région parisienne ! Si vous choisissez d’investir dans un bien à usage commercial, professionnel, elle tournera autour de 10 %…

En étant accompagné d’un professionnel de l’immobilier, qui connaît le marché de la Réunion, vous aurez toutes les cartes en mains pour faire un investissement rentable et gagnant sur tous les plans.

Est-il bien raisonnable de se détourner de la Métropole pour investir dans un bien immobilier à la Réunion ? Certes, ce département est bien français, mais il se situe à 10 000 km de la mère patrie ! Si vous y songez de plus en plus, voici des arguments qui conforteront votre choix.

La Réunion, destination touristique de choix, avec son cadre paradisiaque. Ce qui tombe bien si vous souhaitez investir dans l’immobilier, puisque les personnes de passages vont bien entendu rechercher un endroit pour loger durant leur séjour !

Un département français

La Réunion étant un département français, on y applique la législation et les coutumes françaises. Toutefois, lorsqu’on en vient à l’immobilier, l’île bénéficie de dispositifs légaux (loi Girardin, loi Pinel outre-mer) et avantages, ce qui peut se révéler gagnant dans un contexte où la demande de logement est forte, donc de fortes plus-values à la revente ! L’accompagnement par un professionnel de l’immobilier n’est que fortement recommandé pour gagner sur tous les plans.

Un marché qui bouge sans cesse

Le département peut se targuer d’être l’un des plus dynamiques sur le plan immobilier, grâce à une croissance démographique particulièrement forte. Selon les prévisions, avec un nombre de ménages qui aura doublé d’ici 2030, il faudra construire 10 000 nouveaux logements par an, qui viendront s’ajouter aux 450 000 existants.

Autre point à retenir en faveur de l’immobilier à la Réunion : les zones agricoles occupent une grande partie de l’île et les zones littorales font l’objet d’une protection accrue, ce qui réduit considérablement la possibilité de construire en grande quantité.

Des chiffres à retenir

Sur une population de 866 506, environ 22 000 ménages réunionnais sont en attente de logement social, tandis que25 % des logements sont surpeuplés et 10 % en état d’insalubrité. Voici donc une autre bonne raison d’investir dans l’immobilier locatif sur l’île.

Saviez-vous que l’économie réunionnaise a augmenté de 5 % en moyenne par an entre 1993 et 2018 ? Ce phénomène est boosté par le tourisme, l’aquaculture, l’informatique et le développement des énergies renouvelables. À cela s’ajoute le port de la Réunion, seul en France à faire office de port de commerce, de plaisance, de pêche, gare maritime et base navale. D’ailleurs, après Brest et Toulon, l’île est la base navale française.

Des programmes immobiliers spécifiques pour la Réunion

Malgré les nombreux défis auxquels la Réunion doit faire face, il faut bien que les logements se construisent pour répondre à la demande croissante. C’est ainsi que les promoteurs ont eu l’idée de mettre en place des programmes immobiliers entièrement dédiés à la défiscalisation. Concrètement, les biens construits répondent à des critères précis en matière de situation géographique, de surface, économie d’énergie, date du permis de construire, etc.

Défiscalisez en achetant un bien immobilier à la Réunion !

Afin de financer votre investissement immobilier sans creuser votre budget fiscal, il existe donc deux lois, Pinel Dom et Girardin immobilier, uniquement à destination des investissements locatifs outre-mer et permettant d’économiser jusqu’à 18 000 € par an et par foyer, contre 10 000 € en Métropole.

Un rendement locatif élevé à tous les coups

Devant une demande en constante augmentation, le marché immobilier réunionnais ne connait pas la crise. De plus, les locataires, qu’ils soient de passage ou pas, sont prêts à consacrer un budget intéressant au loyer. Dans les chiffres, on évalue le rendement locatif à la Réunion à environ 4 % par an.

Pour faire l’achat parfait et pour bénéficier de tous les avantages existants à l’île de la Réunion, comptez sur un professionnel de l’immobilier pour vous mettre sur la voie.

En investissant dans l’immobilier à la Réunion pour constituer une rente, faire des économies d’impôt, avoir une résidence secondaire ou principale, qui plus est dans le cadre des dispositifs Pinel Outre-Mer et Girardin, vous pouvez faire une économie d’impôt importante, plus élevée qu’en Métropole au terme d’une période de location. Outils de défiscalisation par excellence, ils permettent à leurs bénéficiaires d’obtenir une réduction d’impôt plus importante que le dispositif Pinel classique.

Zoom sur le « Pinel Outre-Mer »

Le « Pinel outremer » donne à l’investisseur une réduction d’impôt sur la valeur du bien, à valoir sur 6, 9 ou 12 ans. Le plafond global des niches fiscales de 18 000 € (contre 10 000 € pour le Pinel en Métropole). Comme pour le Pinel standard, le plafond pris en compte par le « Pinel Outre-Mer » est de 300 000 € et de 5 500 € par m2 de surface habitable.

Concrètement, les économies réalisées pour un investissement de 300 000 € s’élèvent à :

  • 69 000 € sur 6 ans (23 % de 300 000 €), soit 11 500 € par an /6 ans,
  • 87 000 € sur 9 ans (29 % de 300 000 €), soit 9 670 € par an /9 ans,
  • 96 000 € sur 12 ans (32 % de 300 000 €), soit 9 670 € par an/ 12 ans, contre 12, 18 et 21 % en métropole.

Le territoire de la Réunion est diversifié, avec un marché immobilier bien à elle. Si investir dans l’immobilier dans un tel cadre peut susciter des interrogations, il faut garder en tête que la réduction d’impôt conséquente, qui peut aller jusqu’à 32 %, une réduction, pour une durée d’engagement de 12 ans, soit un total de 96 000€.

Zoom sur la loi Girardin

La loi Girardin, appelée « Programme pour l’outremer », date du 21 juillet 2003 et accorde une aide fiscale aux particuliers qui investissent dans les secteurs essentiels au développement économique, énergétique et social des départements et collectivités d’Outre-Mer. Non seulement elle promeut le développement économique des territoires d’Outre-Mer et l’investissement immobilier des particuliers, afin de palier la carence locative dont souffrent de plus en plus les DOM-TOM.

Pour cela, ce dispositif de défiscalisation outremer, éthique et solidaire, donne une contrepartie immédiate aux investisseurs privés qui se tournent vers les DOM-TOM et dans des logements sociaux neufs. Par exemple, en investissant dans l’immobilier à la Réunion en 2019, la réduction d’impôt prend effet dès l’année 2020.

Pourquoi investir dans l’immobilier à la Réunion ?

La Réunion cumule les atouts pour un investissement immobilier rentable. Économie dynamique (région française à la croissance économique la plus rapide entre 1993 et 2017), tourisme régulier (plus de 430 000 touristes chaque année), croissance démographique (près de 1 % par an en moyenne, population très jeune avec un âge moyen de 34 ans).

Tous ces points forts font du Pinel outremer et du Girardin des alternatives aux investissements en Métropole, qui peuvent être fiscalement moins intéressants.

La gestion locative peut se révéler particulièrement utile dans le cadre d’un investissement locatif. Pourquoi cette option est-elle parfaite pour le propriétaire qui souhaite louer son bien, tout en gardant sa tranquillité d’esprit ?

La gestion locative : définition

La gestion locative permet au propriétaire de confier la gestion d’un ou de plusieurs biens immobiliers en location à un agent immobilier ou un mandataire immobilier. Ce dernier possède une excellente connaissance du marché immobilier, une véritable expertise et donnera toujours de bons conseils. Le logement reste entretenu, à jour au niveau des normes, donc valorisé auprès des nouveaux locataires. Le gestionnaire va s’occuper de plusieurs éléments :

  • Perception des loyers et charges,
  • Envoi des quittances de loyer au locataire,
  • Révision annuelle du loyer ou de la régularisation des charges,
  • Déclaration fiscale des revenus locatifs,
  • Gestion des formalités de fin de contrat et s’assurer que les conditions soient respectées,
  • S’assurer du bon état des lieux
  • Les visites,
  • Les autres démarches administratives,
  • Recherche de nouveaux locataires,
  • Estimations de loyers,
  • Etc.

La gestion locative, un outil au profit des propriétaires

En tant que propriétaire, il peut parfois être compliqué de connaître les réglementations et autres subtilités liées à la location d’un bien. La gestion locative permet justement de ne pas avoir à se soucier de nombreuses démarches et actions tout en bénéficiant d’un service régulier ou ponctuel, selon ses besoins. Par exemple, lorsqu’un contentieux survient avec un locataire, ou que ce dernier ne paie pas ses loyers, le gestionnaire va s’occuper des démarches de recouvrement.

Comment fonctionne la gestion locative ?

La gestion locative est régie par un mandat établi automatiquement lorsqu’un propriétaire accepte de confier son bien immobilier à un professionnel. Ce mandat, un document écrit, est signé par les deux parties afin d’autoriser le nouveau gestionnaire de prendre en charge une partie ou l’intégralité du patrimoine immobilier du propriétaire. Naturellement, ce même gestionnaire va rendre des comptes régulièrement au propriétaire : la sérénité est plus que bienvenue dans un tel cas, sans parler du gain de temps.

La gestion locative est parfaite pour les propriétaires de plusieurs biens immobiliers ou ceux qui ne vivent pas à proximité. Bien entendu, il n’est pas obligatoire de confier son bien immobilier à une gestion locative, néanmoins, cette solution peut se révéler efficace pour pérenniser son investissement, lui donner de la visibilité auprès des locataires potentiels et bénéficier de nombreux avantages :

  • Vous serez en contact avec un interlocuteur unique, qui fera l’intermédiaire entre le locataire, le syndic, les administrations, les intervenants, etc.
  • Grâce à la gestion juridique et financière, vous réduisez les risques liés aux impayés,
  • Vous optimisez votre bien grâce à un suivi régulier avec reportages photos,
  • Vous bénéficiez d’une réduction d’impôts en déduisant les honoraires des revenus fonciers

La gestion locative peut soulever de nombreuses interrogations, toutefois, en tant que propriétaire, vous tourner vers des professionnels reconnus pour la qualité de leurs services, vous permettra de gagner sur plusieurs tableaux !