Articles

Vendre son bien immobilier c’est comme vendre un produit. Le home staging ou valorisation immobilière est décrit comme étant « un ensemble de techniques qui permet de mettre dans les meilleures conditions un bien immobilier destiné à la vente ou à la location. Il s’agit donc d’une forme de marketing immobilier (…) ». Les points essentiels pour vous lancer seul ou pour mieux comprendre le travail des spécialistes en la matière.

Quels sont les avantages du home staging ?

En tant que propriétaire, le home stating comporte de nombreux avantages à prendre en considération si vous souhaitez vendre votre bien immobilier rapidement et au meilleur prix :

  • Permet de vendre un bien immobilier au meilleur prix, selon les spécialistes, entre 15 et 30 % de plus-value ;
  • Un délai de vente plus court, en moins de 30 jours dans les meilleurs des cas selon les spécialistes, contre plusieurs mois pour un bien non valorisé ;
  • La garantie d’un retour sur investissement, de l’ordre de 300 % selon une étude menée aux États-Unis ;
  • Une technique économique ;
  • Permet de séduire plus facilement les acquéreurs potentiels grâce à une décoration moderne et épurée à la fois et un cadre général chaleureux dans lequel on a envie de s’installer.

Bon à savoir

Le home staging consiste en une succession de petits travaux, aussi, prenez soin de ne pas dépenser plus de 5 % du prix de vente du bien.

Comment faire du home staging ?

L’achat d’un bien immobilier laisse une grande place à l’émotion : l’acquéreur potentiel doit avoir un véritable coup de cœur pour acheter. Pour cela, il doit pouvoir se projeter dans le bien en vente durant sa visite. Pour parvenir à ce résultat, il faut :

  • Dépersonnalisez le bien et créez un sentiment d’espace, une sensation aérienne. Inspirez-vous des tendances actuelles sans pour autant y inclure votre personnalité. Demandez les recommandations d’un professionnel pour en savoir plus sur ce que vous pouvez faire et ce qui est fortement déconseillé.
  • Revoyez entièrement la décoration, l’aménagement des pièces, accessoirisez l’ensemble en prenant en considération les conseils des professionnels. Il ne s’agit en aucun cas de présenter un logement stérile ou vide ! Jouez sur la discrétion tout en faisant preuve d’efficacité. Optimisez les espaces afin que les visiteurs puissent se projeter dans le bien immobilier.
  • Faites de petits travaux afin de présenter un bien parfaitement entretenu. Papier peint, interrupteurs, poignées de portes de placard, etc. Chaque petit détail peut faire une grande différence.
  • Mettez en avant les pièces principales du logement. Qu’il s’agisse de la salle à manger, du salon ou de la cuisine, lorsqu’une pièce sort du lot, jouez sur cet élément en soignant plus encore sa présentation.

Bon à savoir

Le home staging ne permet pas d’augmenter le prix de vente.

Le home staging est loin d’être une technique qui demande un gros investissement financier. Mis en application avant les visites, elle permet de gagner du temps et de faire une bonne plus-value sur la vente de votre logement. Ajoutons à cela l’expertise de votre agent immobilier et vous gagnerez sur tous les plans !

Lorsqu’il s’agit d’acheter ou de vendre un bien immobilier, tout commence par la valeur de ce dernier sur le marché. L’évaluation est toutefois un exercice à ne pas prendre à la légère, pour ne pas être perdant, tout simplement. Bien entendu, il est fortement conseillé de vous tourner vers votre agent immobilier afin d’obtenir son point de vue sur votre estimation !

Valeur marchande d’un bien immobilier : de quoi s’agit-il ?

On appelle « valeur marchande » le prix le plus probable et sincère, de la vente réelle ou présumée d’un bien construit, à une date donnée, sur un marché libre et ouvert à la concurrence où l’acheteur et le vendeur sont raisonnablement informés des conditions du marché.

Elle ne doit pas être confondue avec le prix du marché, qui peut être supérieur ou inférieur à la valeur marchande. C’est au prix du marché que le vendeur va vendre son bien.

Estimer la valeur de votre bien immobilier

Commencez par énumérer les caractéristiques et avantages du bien, qui peuvent le différencier des autres biens en vente dans la zone, par exemple :

  • Sa surface ;
  • La taille du lot ;
  • Son emplacement ;
  • Son âge ;
  • Nombre de pièces ;
  • Son état général (bon, moyen, mauvais) ;
  • Présence d’un garage, d’une piscine, dépendance ;

Trouvez au moins 3 autres biens immobiliers comparables, qui se sont vendus au cours des trois à six derniers mois et notez leurs caractéristiques.

Calculez un prix de référence

Une fois que vous avez trouvé les biens comparables, calculez un prix de référence moyen.

Bon à savoir

L’emplacement du bien immobilier est un élément clé de l’évaluation, en raison de critères tels que la proximité des transports, les écoles, commerces, etc.

Vous pouvez également calculer le prix au mètre carré (m²), toujours en faisant la moyenne du prix au m² entre les 3 biens comparables.

Une évaluation aussi objective que possible

Les caractéristiques physiques font la différence entre deux biens immobiliers comparables en vente. Pour une évaluation au plus proche de la réalité, vous devrez ainsi prendre en considération la présence ou l’absence d’un élément (garage, balcon, la vue, etc.) afin d’ajuster votre prix à la hausse ou à la baisse par rapport aux autres biens en vente sur le marché au même moment.

Rien ne vaut l’avis d’un professionnel de l’immobilier !

Pour une évaluation au plus juste d’un bien immobilier, que vous soyez vendeur ou acheteur, nous vous conseillons fortement de vous rapprocher d’un agent professionnel.

En plus de ses connaissances pointues du secteur, ce dernier possède toutes les dernières informations à jour sur le marché et son dynamisme au moment où vous souhaitez procéder à votre transaction !

Il peut arriver, lorsqu’on est propriétaire, de se retrouver face à un choix qui peut rapidement devenir cornélien : vendre son bien immobilier ou alors le mettre en location ? Voici les paramètres à prendre en considération dans un cas comme dans l’autre.

Vendre son bien immobilier, les avantages

Acte irréversible, la vente d’un bien immobilier demande de la réflexion et de bons conseils. Voici néanmoins les avantages à sauter le pas :

  • La vente d’un bien immobilier est la garantie d’obtenir rapidement une somme d’argent, qui plus est assez conséquente.
  • Dans le cas où ce bien est votre résidence principale et si vous en êtes propriétaire depuis plus de 15 ans, la plus-value dégagée de la vente est non imposable.
  • Vous ne souhaitez pas gérer tous les aspects administratifs qui peuvent découler de la location du bien.

L’agence immobilière, votre allié durant chaque étape

Vendez votre bien au bon prix en demandant l’aide d’une agence immobilière reconnue pour la qualité de ses prestations ! Étant donnée la conjoncture actuelle, cette assistance vous fera gagner du temps et bien entendu de l’argent.

Louer son bien immobilier, les avantages

Percevez un complément de revenus régulier, ce qui peut être avantageux si vous êtes à la retraite. Dans certains cas, un loyer suffisamment élevé peut permettre de devenir rentier et de vivre uniquement de cette source de revenus.

Évitez les loyers impayés grâce aux nombreux dispositifs légaux et à la gestion locative. Si cet aspect peut intimider les propriétaires, 2 % d’entre eux sont en réalité victimes de ce problème. Il existe également des assurances destinées justement à couvrir les pertes de revenus ou encore les frais en cas de recours juridiques.

Évitez les locataires peu fiables grâce à une agence immobilière. En confiant la location de votre bien immobilier à un agent professionnel, ce dernier triera parmi les locataires potentiels et vérifiera plusieurs points essentiels. Votre bien sera donc loué à une personne jugée sérieuse, solvable et respectueuse des lieux qui lui seront confiés.

Il est toujours conseillé de se tourner vers un professionnel lorsque le choix entre la vente et la location soulève de trop nombreuses interrogations. Vous bénéficierez ainsi de conseils basés sur l’expérience et une connaissance accrue du marché immobilier, sans parler des divers aspects légaux.

Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier que vous souhaitez mettre en vente, peut-être vous interrogez-vous quant à la pertinence de mener une rénovation énergétique des lieux avant toute chose. Voici ce qu’il faut retenir pour une vente réussie et gagnante financièrement.

Aujourd’hui, on parle bien plus facilement de performance énergétique dans le secteur immobilier. En effet, depuis l’avènement du diagnostic de performance énergétique, les acquéreurs font très attention à la valeur énergétique, qui va de A à G, du bien dans lequel ils souhaitent investir. La rénovation est le meilleur moyen d’apaiser les inquiétudes.

Zoom sur les différentes catégories de performance énergétique

Ces classes énergétiques s’appliquent aussi bien aux maisons qu’aux appartements. On en compte 7 à ce jour :

  • Classe A : excellente performance énergétique – consommation inférieure à 50 kWh/m²/an
  • Classe B : très bonne performance énergétique – consommation comprise entre 51 et 90 kWh/m²/an
  • Classe C : bonne performance énergétique – consommation comprise entre 91 et 150 kWh/m²/an
  • Classe D : bonne performance énergétique – consommation comprise entre 151 et 230 kWh/m²/an
  • Classe E : performance énergétique moyenne – consommation comprise entre 231 et 330 kWh/m²/an
  • Classe F : performance énergétique faible – consommation comprise entre 331 et 450 kWh/m²/an
  • Classe G : mauvaise performance énergétique – consommation est supérieure à 450 kWh/m²/an

Quels sont les éléments à rénover pour augmenter la valeur de votre bien immobilier ?

Pour une meilleure organisation de votre projet de rénovation énergétique, voici les postes qui nécessitent généralement une mise aux normes :

  • Le chauffage ;
  • La production d’eau chaude sanitaire ;
  • L’électricité ;
  • Les toiture et combles ;
  • Les murs ;
  • Les planchers bas ;
  • Les ouvertures (portes, fenêtres, etc.).

Un budget à prévoir

C’est un fait, les travaux destinés à améliorer la performance énergétique d’un logement requièrent un certain budget. Selon les éléments à remettre à jour, il faut compter plus d’une dizaine de milliers d’euros voire au-delà si le bien immobilier est dans une catégorie basse (entre F et G).

Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, que vous souhaitez le vendre ou le louer, il existe un document fort utile que l’on appelle l’avis de valeur. Quel est son rôle ? Cet article vous explique tout !

Zoom sur l’avis de valeur

Il peut s’agir d’un document papier ou numérique facultatif, qui peut être réalisé par un agent immobilier, mais dont la responsabilité ne peut être engagée. Même si on décrit l’avis de valeur comme une estimation du prix idéal d’un bien, il ne doit pas être confondu avec l’estimation de la valeur d’un bien (cette dernière étant à faire rédiger par professionnel habilité) et l’expertise.

Qui peut avoir besoin d’un avis de valeur ?

Ce document est pratique non seulement pour les propriétaires, mais il peut également permettre aux banques de situer une valeur hypothécaire et à l’administration fiscale de calculer l’impôt.

Bon à savoir :

Étant donné que le marché immobilier peut changer rapidement, il convient de faire mettre à jour régulièrement l’avis de valeur de son bien, par exemple, si votre logement est mis en location.

Trois méthodes pour rédiger un avis de valeur

L’avis de valeur doit être synthétique et structuré, capable d’apporter des éléments clairs, détaillés et pertinents sur la valeur financière estimative à l’acheteur ou au futur locataire d’un bien immobilier. D’ailleurs, il est vivement conseillé de se tourner vers un professionnel, qui va mener plusieurs actions pour réaliser un document fiable :

  • Visite des lieux,
  • Enquête de voisinage,
  • Analyse du marché immobilier dans le secteur où se situe le bien,
  • Collecte de renseignements techniques

Les trois méthodes pour établir l’avis de valeur

L’établissement d’un avis de valeur par un professionnel l’immobilier repose sur trois méthodes indépendantes, mais qui peuvent se compléter :

  • Méthode par comparaison : elle consiste en une analyse du marché immobilier dans le secteur concerné.
  • Méthode du client : elle s’appuie sur l’évaluation du bien faite par le propriétaire, qui doit alors avoir connaissance des prix pratiqués dans son secteur, du quartier, de la construction, etc.
  • Méthode du professionnel : une équipe d’agents immobiliers va croiser la proposition de l’acheteur potentiel et l’expérience de chaque membre de l’équipe.

Que doit contenir un avis de valeur ?

Un avis de valeur doit comporter plusieurs informations complètes sur le bien immobilier, à savoir :

  • Son adresse,
  • Le nom de son propriétaire,
  • Le prix estimatif qu’il s’agisse d’une vente ou d’une location,
  • Le prix estimé des travaux s’il y en a,
  • L’analyse de sa situation géographique,
  • L’analyse du voisinage,
  • Les points intéressants de l’environnement immédiat

Quel intérêt à faire rédiger un avis de valeur ?

Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier et que vous voulez avoir une idée précise de sa valeur actuelle et réelle, comptez sur votre agent immobilier pour vous délivrer des informations à jour et concrètes. En effet, en tant que professionnel, il sera capable de croiser l’environnement (proximité des transports, des écoles, commodités, projets à venir, etc.) dans lequel le bien est situé et les caractéristiques de ce dernier afin de donner une estimation fiable.

Pour résumer, l’avis de valeur vous permettra en tant que propriétaire de vendre votre bien au juste prix, ni au-dessus ni en dessous de ceux pratiqués sur le marché. Il en va de même dans le cadre d’une location : le contenu du document vous aidera à trouver et convaincre rapidement un locataire et de pratiquer un loyer adéquat.